The news is by your side.

Industrie Pharmaceutique : Laprophan et MAScIR s’associent dans la R&D

0 349

Signée par Farid Bennis, Président Directeur Général du laboratoire Laprophan, et Hicham El Habti, Président de la Fondation MAScIR, cette convention de partenariat de trois ans porte sur les termes et les conditions de coopération entre les deux institutions, en vue de promouvoir la science, l’innovation et la recherche répondant aux besoins actuels du tissu industriel, des opérateurs économiques et valoriser le label « Made in Morocco ».
Laprophan et la Fondation MAScIR ont ainsi identifié des projets de recherche et développement, répondant à des problématiques de santé publique, notamment le développement conjoint de kits de diagnostic « point of care » en se basant sur l’expertise acquise par le département de biologie médicale de la Fondation, et le développement de kits de diagnostic de maladies cancéreuses et infectieuses. D’autres projets seront également à développer, en vertu de cette convention, comme le développement, l’exploitation et la synergie industrielle dans le domaine des substances pharmaceutiques actives (API) et excipients, le développement de synergies en matière de biosimilaires et d’anticorps monoclonaux et la sous-traitance analytique.
Le laboratoire Laprophan réitère, à travers cet accord, son engagement en matière de recherche et développement et d’innovation en vue de répondre au mieux aux attentes du secteur pharmaceutique besoins de santé du pays. La Fondation MAScIR réaffirme, quant à elle, son intérêt pour la science, l’innovation, la recherche ainsi que sa volonté de répondre aux besoins actuels et futurs des opérateurs nationaux. Dans une déclaration à cette occasion M. Bennis s’est félicité de la signature de ce partenariat, faisant part de sa fierté et de son enthousiasme de pouvoir partager avec la Fondation MAScIR la longue histoire de recherche appliquée et de développement des laboratoires Laprophan. La Fondation MAScIR est en pleine croissance avec plusieurs brevets acquis, a-t-il fait remarquer, formulant le vœu de contribuer au développement de l’intégration locale dans le cadre des ambitions au plus haut niveau de l’intégration de la remontée de chaîne de valeur y compris pour les principes actifs et matières premières pharmaceutiques.
De son côté, M. El Habti a souligné que cette convention est une première étape de collaboration entre les deux institutions dans le domaine de la santé, de la biotechnologie et de développement de kits. « MAScIR accompagne le développement de kits fabriqués au Maroc, dans le cadre de la politique du gouvernement visant à atteindre la souveraineté dans le domaine de la santé », a-t-il rappelé, ajoutant que la Fondation MAScIR est ravie de pouvoir s’appuyer sur un grand acteur tel que Laprophan en vue d’aller encore plus loin dans cette ambition et cette volonté commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.