viagra pharmacie toronto difference entre les pilules jaunes et bleus viagra ordonnance scannée cialis 20 mg prix how does priligy work commander du cialis en toute securite sans carte bleu acheter viagra biova prix medicament cialis maroc viagra vente libre pharmacie allemagne cialis 5mg prix ou acheter du viagra france

Instabilité en Centrafrique: Les rebelles du mouvement « 3R » perdent leur chef

L’un des principaux groupes rebelles armés de Centrafrique a annoncé le 2 avril la mort de son chef, Sidiki Abass, à la suite de blessures reçues lors d’une attaque en novembre.  

0
Instabilité en Centrafrique: Les rebelles du mouvement « 3R » perdent leur chef

Dans un communiqué du 2 avril, le groupe armé 3R, membre d’une coalition rebelle qui cherche à renverser le président de la République centrafricaine Faustin Archange Touadéra, a annoncé le décès de son président fondateur, le général Sidiki Abass, le 25 mars, dans un centre de santé du nord du pays. «[Il est décédé] suite aux blessures graves qu’il a subies pendant les attaques qui ont eu lieu précisément à Bossembélé le 16 novembre 2020», a indiqué le général Bobbo, un haut responsable du mouvement 3R, signataire du communiqué et qui a authentifié le document auprès de l’AFP.

S. Abass, de son vrai nom Bi Sidi Souleymane, était l’un des principaux chefs de groupes rebelles armés de Centrafrique. Le mouvement 3R (pour «Retour, réclamation et réhabilitation»), constitué en majorité de Peuls, avait été formé à l’origine pour défendre cette communauté d’éleveurs nomades dans le nord-ouest de la Centrafrique, où les conflits avec les paysans sédentaires sont récurrents. En décembre, S. Abass et son mouvement avaient rejoint la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), une alliance de groupes armés centrafricains qui a lancé une offensive à deux semaines de l’élection présidentielle pour empêcher la réélection du président Touadéra et renverser le pouvoir. 

Le communiqué des 3R date la blessure de leur chef le 16 novembre, soit un mois avant le début de l’offensive rebelle. Or, selon plusieurs sources sécuritaires et onusiennes, c’est en décembre, dans les premiers combats, que S. Abass aurait été touché dans une embuscade contre son convoi. La rumeur de sa mort courait depuis, mais le mouvement 3R s’était jusqu’alors refusé à confirmer cette information. Depuis janvier, les troupes centrafricaines, assistées par des centaines de militaires rwandais et des instructeurs militaires russes, mènent une contre-offensive contre la CPC, qui a permis de libérer la plupart des localités occupées par les rebelles en décembre. Les 3R ont perdu beaucoup de terrain, mais restent toujours une sérieuse menace dans le nord-ouest.

Des responsables ukrainiens et américains se sont inquiétés ces derniers jours de l’arrivée de milliers de soldats et matériel russes à la frontière russo-ukrainienne, sur fond de regain de tensions entre forces de Kiev et séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine.

Ces tensions mettent à l’épreuve le début de présidence de J. Biden à un moment où les relations russo-américaines sont au plus bas, Moscou ayant récemment rappelé son ambassadeur à Washington.

Plus tôt, Andreï Roudenko, vice-ministre russe des Affaires étrangères, a assuré que Moscou ne voulait pas d’un conflit armé avec Kiev, mais averti l’Ukraine de «faire preuve de prudence» et «s’abstenir de mesures qui provoqueraient un conflit».

Malgré ses dénégations, la Russie est largement considérée comme le soutien financier et militaire des séparatistes et accusée par Kiev d’avoir fait combattre ses troupes régulières au cours du conflit. Cette guerre, qui a fait plus de 13 000 morts, a commencé en 2014 après l’arrivée au pouvoir à Kiev de pro-occidentaux, qui avait été suivie de l’annexion de la Crimée par Moscou.

Après une trêve record durant la deuxième moitié de 2020, la guerre dans l’est de l’Ukraine entre forces de Kiev et séparatistes pro-russes a vu depuis janvier une multiplication des heurts. Les deux camps s’imputent la responsabilité de l’escalade. Malgré des accords de paix signés en 2015 à Minsk et plusieurs rencontres entre les dirigeants russe et ukrainien sous parrainage allemand et français, le règlement politique du conflit est au point mort.

Les tensions des derniers jours ont fait l’objet de discussions entre hauts responsables militaires américains et ukrainiens, entre les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN et entre les états-majors de Moscou et Washington. Les forces américaines en Europe ont été placées cette semaine en phase de surveillance renforcée contre une «crise imminente potentielle».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

J'ai commencé à avoir des crises de migraine systématiques, alors je me suis rendu à la pharmacie www.europeangeneric.com pour obtenir des médicaments contre le vasospasme cérébral. Les maux de tête s'accompagnaient de fréquentes nausées, de douleurs musculaires, de troubles de la vue, de dépression, de vomissements et de troubles de la coordination des mouvements. Des analgésiques et des médicaments non stéroïdiens bien choisis ont permis de soulager rapidement les symptômes de la migraine et de réduire le risque de complications telles que les crises, les accidents vasculaires cérébraux et les gonflements du cerveau.