Israël pousse loin son expansionnisme: Les Palestiniens sans terre…

0
Le Parlement israélien a adopté une loi permettant à Israël de s’approprier des centaines d’hectares de terres palestiniennes en Cisjordanie occupée. Controversée, cette loi pourrait être retoquée par la Cour suprême. Mais rien ne semble résister à l’offensive de l’actuel Chef de gouvernement israélien qui jouit de l’assentiment de la nouvelle administration américaine. Pas même les remontrances faites par de solides alliés occidentaux de l’entité sioniste. Pour les Palestiniens, les choses sont on ne peut plus claires. L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) considère que celle nouvelle loi tente de « légaliser le vol » de terres palestiniennes. Car ledit texte autorisera à déclarer comme israéliens des terrains privés palestiniens sur lesquels des Israéliens ont construit sans autorisation, soit parce qu’ils ignoraient qu’ils étaient propriétés privées, soit parce que l’État les aurait laissés faire. Les propriétaires palestiniens seraient indemnisés financièrement ou par d’autres terrains.
Quelques heures avant le vote de cette loi, approuvée par 60 députés et rejetée par 52 et adoptée en troisième et dernière lecture, le chef de l’opposition et du parti travailliste, Isaac Herzog, avait dénoncé un texte « abject » qui « annexerait des millions de Palestiniens ».
De son côté, le ministre des Sciences et de la Technologie, Ofir Akounis, du parti de droite Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahou, avait rétorqué que « toute la terre d’Israël appartient au peuple juif. Ce droit est éternel et incontestable ». Ce texte ne divise pas seulement la classe politique israélienne, il est également à l’origine de tensions au sein du gouvernement.
Quant au coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Proche-Orient, Nikolay Mladenov, s’est dit « inquiet » que le texte ne « réduise grandement les perspectives de paix arabo-israélienne ». Une grande partie de la communauté internationale considère en effet la colonisation israélienne comme un obstacle à la résolution du conflit entre l’État hébreu et les Palestiniens, qui dure depuis près de 70 ans.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus