prix d'une boite de cialis 10mg en pharmacie prix du viagra 50 mg en pharmacie a rennes ou acheter du viagra a paris sexshop achat cialis securise viagra pharmacie geneve achat vrai viagra viagra naturel en ligne boite de 4 viagra prix viagra en pharmacie maroc medicament cialis 20mg forum

La junte birmane n’en finit pas de réprimer: L’ONU appelle à la retenue… 

La Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a appelé jeudi l’armée birmane à cesser “d’assassiner et d’emprisonner les manifestants”, dont au moins 54 ont été tués et plus de 1.700 arrêtés depuis le coup d’Etat du 1er février.

0
Junte birmane n’en finit pas de réprimer:  L’ONU appelle à la retenue… 

“Il est tout à fait odieux que les forces de sécurité tirent à balles réelles contre des manifestants pacifiques dans tout le pays”, a déclaré Michelle Bachelet dans un communiqué. “Je suis également consternée par les attaques documentées contre le personnel médical d’urgence et les ambulances qui tentent de prodiguer des soins aux personnes blessées”.

“L’armée birmane doit cesser d’assassiner et d’emprisonner les manifestants”, a ajouté l’ancienne présidente chilienne qui a elle-même connu la détention et la torture dans son pays et dont le père, Alberto Bachelet, est décédé en détention, torturé.

Le Haut-Commissariat indique avoir corroboré les informations selon lesquelles au moins 54 personnes ont été tuées par des policiers et des militaires depuis le coup d’Etat du 1er février. Le nombre réel de morts pourrait cependant être bien plus élevé, prévient l’ONU.

Sur ces 54 cas documentés, au moins 30 personnes ont été tuées dans plusieurs villes rien que dans la journée de mercredi. Une autre personne a été tuée mardi, 18 dimanche et cinq les jours précédents, selon le décompte de l’ONU.

En outre, “des informations crédibles indiquent qu’au moins des centaines de personnes ont été blessées lors des manifestations”, indique le Haut-Commissariat, soulignant toutefois qu’il est difficile d’établir un chiffre.

Par ailleurs, plus de 1.700 personnes ont été arbitrairement arrêtées et détenues, dont au moins 700 rien que mercredi, en raison de leur participation à des manifestations ou pour leur engagement dans des activités politiques, selon l’ONU.

Parmi ces personnes figurent des parlementaires, des militants politiques, des écrivains, des défenseurs des droits humains, des enseignants, des professionnels de la santé, des fonctionnaires, des journalistes et des moines.

Là encore, le Haut-Commissariat estime que le nombre réel de personnes détenues est probablement beaucoup plus élevé, étant donné que les manifestations ont eu lieu dans plus de 500 endroits “où il n’a pas toujours été possible de suivre l’évolution de la situation”.

Le nombre d’arrestations et de détentions arbitraires a augmenté ces derniers jours, s’inquiète le bureau de M. Bachelet selon lequel, dans de nombreux cas, les soldats et la police font du porte à porte pour arrêter les personnes. “Un grand nombre des arrestations et détentions arbitraires qui ont eu lieu depuis le 1er février peuvent constituer des disparitions forcées”, a-t-elle assuré tout en appelant à la libération immédiate de tous ceux qui restent détenus arbitrairement.

Dans de nombreux cas, des proches ont informé le Haut-Commissariat n’avoir reçu aucune information sur le lieu de détention de leurs proches.

La Haut-Commissaire a également exprimé son inquiétude quant au “ciblage des journalistes” avec au moins 29 journalistes qui auraient été arrêtés ces derniers jours, dont au moins huit ont été accusés de crimes comme l’incitation à l’opposition ou à la haine du gouvernement ou la participation à un rassemblement illégal. Elle appelle aussi tous les acteurs à soutenir les efforts internationaux pour poursuivre les dirigeants militaires birmans pour “violations graves des droits humains”.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

J'ai commencé à avoir des crises de migraine systématiques, alors je me suis rendu à la pharmacie www.europeangeneric.com pour obtenir des médicaments contre le vasospasme cérébral. Les maux de tête s'accompagnaient de fréquentes nausées, de douleurs musculaires, de troubles de la vue, de dépression, de vomissements et de troubles de la coordination des mouvements. Des analgésiques et des médicaments non stéroïdiens bien choisis ont permis de soulager rapidement les symptômes de la migraine et de réduire le risque de complications telles que les crises, les accidents vasculaires cérébraux et les gonflements du cerveau.