The news is by your side.

La Cour constitutionnelle lève une injustice : Enfin, A. Bouaida réhabilité !

0 505

Ayant rejoint, en mars 2021, la formation de l’Istiqlal au prix d’une brouille avec le RNI qui lui a valu « l’expulsion », A. Bouaida,  vient d’être élu à la Chambre des représentants, suite à une nouvelle décision de la Cour constitutionnelle. Saisis par le candidat et professeur universitaire au lendemain des élections du 8 septembre, les sages ont décidé, jeudi, d’annuler le résultat des élections dans la circonscription locale de Guelmim.

Le verdict déclare M. Bouaida «vainqueur» et est donc « élu membre de la Chambre des représentants». La Cour ordonne qu’une copie de sa décision soit adressée au Président de la Chambre des représentants, à l’organe administratif qui a reçu les candidatures dans ladite circonscription électorale et aux deux parties concernées, et qu’elle soit publiée au Journal officiel.

Dans sa décision, la Cour constitutionnelle cite notamment la pétition soumise par A. Bouaida pour contester les résultats des élections législatives. Elle dit avoir vérifié le dépouillement des voix et la cohérence des suffrages au niveau des bureaux de vote dans la circonscription objet de la contestation pour la correction des erreurs dans leur enregistrement, leur transmission ou leur calcul.

La décision explique qu’après l’examen des bulletins de vote et notamment ceux annulés à tort, il s’avère qu’A. Bouaida a remporté 16 298 voix contre 16 242 voix pour son rival. La Cour y rappelle que «la modification du résultat du scrutin, selon la différence des voix précitée, nécessite la proclamation de la victoire de M. Abderrahim Bouaida en tant que membre de la Chambre des représentants, conformément à l’article 39 de la loi organique de la Cour constitutionnelle».

Au lendemain des élections du 8 septembre, l’ex-président du conseil de la région Guelmim-Oued Noun avait dénoncé un «hold-up», pointant ouvertement du doigt «une manœuvre du wali» de la région en faveur du RNI. Il avait également entamé un «sit-in ouvert» devant le siège de la wilaya pour dénoncer les résultats du scrutin. Depuis, il anime des chroniques politiques sur Youtube.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.