La Douane sévit contre les trafiquants d’objets géologiques

Des éléments douaniers de la Direction Régionale de Casablanca-Settat ont réussi à mettre en échec une tentative d’exportation illicite de près de 200 kg de pièces géologiques prohibées à l’exportation, indique jeudi un communiqué de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII).

0
La Douane sévit contre les trafiquants d’objets géologiques

Ce butin a été découvert lors d’une opération de contrôle, effectuée récemment dans un magasin et aire de dédouanement (MEAD) relevant de la Direction des MEAD de Casablanca, ajoute la même source, précisant qu’il était soigneusement dissimulé parmi des colis, contenant notamment des ouvrages en pierre, légalement déclarés.

La nature des articles présentés à l’exportation ayant suscité le doute du service douanier, quant à leur valeur marchande et historique, la marchandise a été soumise à l’expertise des services compétents en l’occurrence ceux du ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, explique le communiqué.

Les objets saisis se sont avérés être des pièces interdites à l’exportation constituées de dents non travaillées et d’ossements relatifs à des mâchoires, vertèbres, côtes et fémurs de vertébrés faisant partie du patrimoine géologique national, selon la même source.

Bien qu’en période de pandémie, la mobilisation des douaniers demeure entière pour contribuer à la sauvegarde du patrimoine national en luttant contre le trafic des objets et articles d’arts ou d’antiquité faisant partie du patrimoine culturel, historique, géologique ou archéologique du Maroc, rappelle l’ADII.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus