The news is by your side.

La France a lancé trois CERES : Quête de renseignements

0 171

La constellation, qui a été lancée depuis le centre spatial guyanais, « apportent aux armées leur première capacité spatiale de renseignement d’origine électromagnétique », indique le ministère dans un communiqué.
« Grâce à leur couverture géographique mondiale, les trois satellites de la constellation CERES, positionnés à environ 700 km de la Terre, collecteront des données sur des zones inaccessibles aux capteurs terrestres, maritimes ou aéroportés, apportant aux armées une meilleure connaissance des capacités et des intentions adverses », relève-t-on.
Ce système « unique » en Europe, poursuit le département de Florence Parly, offre un « saut technologique majeur » et permettra de « détecter et localiser, depuis l’espace, des systèmes, comme des radars, des moyens radio ou de communication, et de fournir leurs caractéristiques techniques ».
« Une prouesse que peu de nations au monde maîtrisent. C’est en particulier grâce à leurs capteurs ultra performants et à l’intelligence de l’électronique embarquée à bord des satellites et des stations sol que CERES atteint cette performance », note le communiqué, ajoutant que la qualité et la précision des informations fournies par ce système constituent de « précieux renseignements pour les forces, qui pourront par exemple cartographier les points d’intérêts dans différentes zones du globe et ainsi adapter les scénarii d’engagement opérationnel ».
Et le ministère de préciser que le système CERES sera opérationnel 24h/24h et capable de recueillir du renseignement électromagnétique en tout point du globe, par tout temps, quelle que soit la couverture nuageuse.
Soumis à un régime juridique spécifique (droit spatial), ils pourront survoler toutes les zones du globe en toute souveraineté, ajoute-t-on.
« CERES est un moyen innovant de renseignement qui contribue au renforcement de nos capacités spatiales de défense, déterminantes pour notre souveraineté et notre indépendance stratégique. Quelques semaines après le succès du lancement du satellite militaire Syracuse, la France confirme sa puissance dans le domaine spatial, en alliant des technologies et des ressources que peu de pays au monde maitrisent », a déclaré F. Parly, citée dans le communiqué
« Avec ce lancement, la France rejoint le club très fermé des pays maîtrisant le recueil de renseignement d’origine électromagnétique depuis l’Espace, et conforte sa place de leader européen dans le domaine », souligne le ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.