The news is by your side.

La junte soudanaise mise à l’index : La contestation ne faiblit pas à Khartoum

0 139

« Non aux tueries de manifestants pacifiques », « Magasin fermé pour cause de deuil »… Voici quelques-unes des pancartes visibles depuis mardi dans les rues de Khartoum. Lundi, rappelle-t-on, l’armée a fait usage d’armes lourdes contre les manifestants ce qui pousse ces derniers à exprimer leur colère autrement.
Mardi, le marché de gros de la capitale destiné aux matériaux de construction était à l’arrêt après qu’un de ses commerçants a été tué lundi par balle. Ailleurs, des centaines de Soudanais continuent d’ériger de barricades. Le comité des médecins soudanais est également en grève pour trois jours. Quant à l’Université de Khartoum, la plus grande du pays, elle a annoncé l’interruption de tous les cours, examens et activités pendant 48h.
C’est une manière pour la rue soudanaise d’observer le deuil, mais aussi de revenir à la stratégie de blocage qui avait porté ses fruits lors de la révolution de 2019.
Sur le plan diplomatique, le groupe des « Amis du Soudan » – regroupant les Américains, les Européens, les institutions financières mondiales et les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite – a décidé mardi à l’issue d’une réunion d’apporter leur soutien à la récente initiative de dialogue lancé par l’ONU.
Mais dans leur communiqué, ils suggèrent un possible amendement de l’arrangement constitutionnel de 2019 qui prévoyait un partage de pouvoir entre civils et militaires jusqu’à la tenue d’élection. Un scénario dont ne veulent plus entendre parler les manifestants qui réclament un soutien plus affirmé de la communauté internationale dans leur bras de fer avec les militaires.
Une délégation de militaires israéliens a été dépêchée par Tel-Aviv auprès de la junte soudanaise pour la conseiller sur la marche à suivre. Ce n’est pas la première fois que des responsables israéliens sont visibles à Khartoum. Encore faut-il préciser que la normalisation avec Israël, voulue par la junte, fait l’objet d’un rejet populaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.