The news is by your side.

La pression de la pandémie se relâche : Les mesures restrictives maintenues

0 174

En présentant le bilan bimensuel de la situation épidémiologique du 28 septembre au 11 octobre, Abdelkrim Meziane Bellefquih, chef de la division des maladies transmissibles, a précisé que les contaminations sont passées de 10 000 cas hebdomadaires il y a deux semaines, à moins de 4 000 la semaine dernière. Le taux de reproduction du virus R0 a continué de reculer pour se situer à 0,8, de même que le taux de positivité qui est passé de 8% à 4,5% durant la même période.
Cette tendance, nettement confirmée durant la quinzaine écoulée, est signalée dans toutes les régions du Royaume avec -52% à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, -51% dans l’Oriental, -39,7% à Souss-Massa, -36,5%, à Béni Mellal-Khénifra, -36% à Casablanca-Settat -33% à Rabat-Salé-Kénitra, -30% à Fès-Meknès, -29,6% à Drâa-Tafilalet, -24,7% à Laâyoune Sakia-El Hamra, -23,8% à Dakhla-Oued Eddahab, -17,3% à Marrakech-Safi et -2,1% à Guelmim-Oued Noun.
La même tendance a été observée au niveau du nombre de cas actifs qui sont passés de 17 000 à moins de 7 000 cas en date du lundi 11 octobre, soit une baisse de 60%. Les cas sévères ou graves quant à eux ont chuté de 40% avec 692 patients à la même date, contre 1 148 il y a deux semaines. Dès lors, le taux d’occupation des lits de réanimation Covid-19 est de l’ordre de 12%, contre 21% le 28 septembre.
Le nombre des malades placés sous intubation a connu une baisse significative de 21% durant les deux dernières semaines, tandis que la courbe hebdomadaire des décès a enregistré un net fléchissement pour la septième semaine consécutive avec 118 décès contre 172, soit une baisse de 31,4%.
Par ailleurs, A.M. Bellefquih a souligné que les cas sévères d’infection à la Covid-19 touchent particulièrement les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies graves ou d’obésité ainsi que les femmes enceintes, rappelant la nécessité de respecter des mesures préventives en vigueur et participer massivement à la campagne nationale de vaccination.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.