L’Algérie confrontée au terrorisme résiduel

0 77
Les militaires algériens ont procédé, dans la région de Sétif, à l’élimination de 8 « individus dangereux », et à la récupération d’un arsenal de guerre. Agissant sur informations, un détachement de l’ANP a tendu, dans la nuit de mercredi à jeudi, une embuscade à un groupe terroriste au lieudit Oued Laatach dépendant de la commune de Guelt Zerga, dans la daïra d’El Eulma, à 27 km de Sétif. Les médias algériens qui rapportent l’information soulignent que les mis en cause venaient de Jijel pour perpétuer un acte terroriste à quelques jours du mois de Ramadan. Pourtant, la région de Sétif, signale-t-on, avait été épargnée des affres de ce que les sécuritaires algériens appellent « terrorisme résiduel » depuis des mois. Ce regain d’activité s’avère dès lors inquiétant. Par ailleurs, il y a lieu de souligner qu’un bus transportant des travailleurs d’une entreprise privée spécialisée dans la fabrication des câbles électriques a été arraisonné dans la nuit de mardi, vers 23h30, au niveau de l’intersection Telaa-El Eulma. Cette attaque a fait un mort, un jeune homme de 34 ans, originaire de Beida Bordj, et deux blessés graves transportés en urgence vers l’hôpital d’El Eulma où ils se trouvent sous surveillance médicale.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus