L’Algérie sur le qui vive: L’armée en alerte…

0 21
L’armée algérienne prend très au sérieux les alertes sur de possibles infiltrations de djihadistes en provenance de Libye. Du coup, les unités de l’Armée nationale populaire (ANP) sont en état d’alerte au niveau des frontières avec la Libye et le Mali, alors que le dispositif sécuritaire mis en place sur la bande frontalière algéro-tunisienne a été renforcé. «Vigilance accrue» et «anticipation sur tout mouvement» en direction du territoire, voilà les consignés relayées par l’état-major algérien. Des dizaines de milliers d’hommes ont été mobilisés le long de ses frontières sud et nord-est. Doté de moyens importants et appuyé par une logistique de surveillance aéroportée, ce dispositif militaire d’envergure a permis la récupération d’une quantité impressionnantes d’armes de guerre, de drogue, mais aussi d’explosifs. La dernière opération qui eut lieu vendredi dernier, au sud de Tamanrasset, non loin de la frontière avec le Mali, s’est soldée par la récupération de tout un arsenal de guerre (mortier de calibre 60 mm, lance-roquettes RPG-7, lance-roquettes RPG-2, canon SPG-9, deux mitrailleuses de calibres 14,5 et 12,7 mm, mitrailleuse de type PKT, fusils mitrailleurs type FMPK, 9 pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, 2 fusils semi-automatiques de type Simonov, d’un fusil à répétition et d’une quantité de munitions de différents calibres). Le ministère algérien de la Défense a exprimé, à cette occasion, «l’engagement et la détermination des unités de l’ANP à garantir la sécurisation de nos frontières et à empêcher toute tentative d’atteinte à l’intégrité et à la sécurité du territoire national». Alger craint et se prépare au pire. Depuis que le renforcement en effectifs et en moyens matériels des groupes terroristes actifs dans la bande sahélo-saharienne, notamment au Mali et au Niger, a été constaté au même titre que la dégradation de de la situation en Libye, le retour probable de quelque de 2000 à 2500 combattants tunisiens vers leur pays d’origine, ainsi que la prolifération des trafics d’armes et de drogue sur un terrain disputé avec violence entre Touareg et Toubous du sud de la Libye…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus