The news is by your side.

L’Allemagne renoue avec ses démons : L’AfD tacle Merkel dans ses terres

32
Ce qui était redouté depuis plusieurs semaines par les observateurs a eu lieu : l’AfD, formation d’extrême droite, jouit d’une dynamique favorable au grand dam du SPD et de la CDU. Dès l’annonce des premières estimations de cette élection locale et partielle, l’AfD a célébré sa « victoire » et a donné aux résultats de dimanche une portée nationale. C’est la preuve que « les citoyens ne font plus confiance aux vieux partis », s’est réjouie Frauke Petry, sa porte-parole. « C’est peut-être le début de la fin d’Angela Merkel à la chancellerie », a quant à lui estimé Leif-Erik Holm, tête de liste de l’AfD en Mecklembourg-Poméranie-Occidentale.
A un an des prochaines élections législatives, le résultat du scrutin de dimanche était particulièrement attendu. Pour la chancelière, qui s’est directement impliquée dans la campagne (elle était encore, samedi, aux côtés du candidat de la CDU), ce résultat constitue donc un sérieux avertissement. Un an presque jour pour jour après son fameux « Wir schaffen das » (« on va y arriver »), il confirme le rejet de plus en plus important de sa politique d’accueil et d’intégration des réfugiés. Ce thème avait dominé la campagne dans le Länder.
Créé il y a seulement trois ans par quelques économistes et hauts fonctionnaires conservateurs hostiles à l’euro et favorables au retour du deutsche mark, ce parti d’extrême droite, qui met désormais au cœur de son programme les questions sécuritaires et identitaires, a enregistré dimanche son quatrième succès en six mois, après les élections régionales du printemps (24,3 % en Saxe-Anhalt, 15,1 % dans le Bade-Wurtemberg et 12,6 % en Rhénanie-Palatinat).
Selon un sondage de l’institut Emnid paru dimanche dans Bild am Sonntag, il serait en mesure d’obtenir 12 % des voix aux prochaines législatives, ce qui en ferait désormais la troisième force politique du pays, derrière la CDU-CSU (34 %) et le SPD (23 %), mais devant Les Verts (11 %) et le parti de gauche radicale Die Linke (9 %).
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :