The news is by your side.

L’ambassadeur US à Rabat communique : Au SIEL, Dar America mise à contribution

0 260

Le nouvel ambassadeur des États-Unis au Maroc, David Fischer, a affirmé que le Royaume du Maroc est « le plus ancien allié de l’Amérique », soulignant que c’est un honneur d’y avoir sa résidence et d’y occuper son nouveau poste.

D. Fischer, qui a été récemment nommé ambassadeur des États-Unis à Rabat, s’est réjoui, dans un mot affiché sur la façade du pavillon Dar America à la 26ème édition du Salon international de l’édition et du livre à Casablanca (SIEL), que « le Maroc est l’un des plus anciens alliés des États-Unis et le traité d’amitié et de paix, signé en 1787 avec le Maroc, est le plus ancien traité de l’histoire des États-Unis d’Amérique ».

« Je suis honoré que le Maroc soit le lieu de ma résidence » et « c’est un privilège de représenter les États-Unis d’Amérique au Maroc », s’est-il félicité.

Dans une autre affiche collée sur le pavillon Dar America, qui relate l’histoire des États-Unis et du Maroc, il est écrit que « le Maroc restera un partenaire essentiel des États-Unis pour la création d’un avenir plus sûr et plus prospère pour nos deux peuples ».

« Nous continuerons à offrir des opportunités à la génération future, entretenir une relation de respect mutuel et à tisser de nouveaux liens entre nos économies, nos continents et nos peuples », lit-on sur cette affiche.

De son côté, l’attachée culturelle à Dar America ​​à Casablanca, Laura MacArthur, a indiqué que le pavillon du Centre culturel américain au SIEL a choisi pour cette édition le thème « America’s Window », en vue de « célébrer l’amitié entre le Maroc et les Etats-Unis ».

L. MacArthur a précisé que le pavillon organise une série d’activités qui dévoilent les divers aspects de la culture américaine et de la langue anglaise, ainsi que les offres proposées par le gouvernement américain aux Marocains, y compris les opportunités de poursuite des études aux États-Unis, et des informations sur l’octroi de visas et le programme de bourses d’études supérieures aux USA, Fulbright.

Le pavillon présente également des profils de citoyens américains résidant et travaillant au Maroc et qui « veillent à renforcer les liens entre les deux pays », en fournissant des informations à leur sujet, leurs régions d’origine et leur expérience au Maroc, a-t-elle ajouté.

Pour L MacArthur, le SIEL est « une formidable opportunité pour nous tous afin de (…) célébrer la lecture et le livre », enchaînant que cette manifestation, à laquelle participent des exposants du Maroc, du monde arabe, d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie, constitue également « une formidable opportunité de partage entre nos différentes cultures » (MAP).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.