L’armée saoudienne infiltrée par Al-Qaida, laisse entendre Washington

La fusillade survenue en décembre dernier sur la base militaire américaine de Pensacola a été perpétrée par un homme affilié à al-Qaïda, a annoncé le ministère américain de la Justice. Voilà de quoi relancer la tension qui sourd entre Washington et Riyad. 

0 4 552
L’armée saoudienne infiltrée par Al-Qaida, laisse entendre Washington

Le Saoudien Mohammed al-Shamrani, auteur de la fusillade sur la base militaire de Pensacola, en Floride, avait des liens avec la nébuleuse terroriste al-Qaïda, a fait savoir le ministre américain de la Justice William Barr.

La tragédie survenue en décembre dernier sur la base aérienne de l’US Navy a fait trois morts et huit blessés. Le tireur, un soldat saoudien en formation, a été abattu par la sécurité.

«Il y a quatre mois, j’ai dit que cette fusillade était un acte terroriste […]. Nous avons fini par trouver des preuves d’une proche affiliation avec al-Qaïda», a déclaré W.Barr.

En janvier 2020, W. Barr a assuré que l’auteur de la fusillade de Pensacola était «motivé par l’idéologie djihadiste». Il avait également annoncé le renvoi de 21 militaires saoudiens découverts en possession de «contenus offensants», dont «djihadiste ou anti-américain», toutefois «sans preuve d’implication avec un groupe terroriste».

Le programme d’entraînement de militaires saoudiens aux États-Unis avait alors été suspendu le temps de l’enquête.

 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus