Perspective MED
Actualité à la une

L’athlétisme scolaire sauvé par les athlètes des centres régionaux

De par le passé, ce sont toujours les athlètes des club-sportif et des centres régionaux dépendants de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme qui sauvent l’honneur d’un sport scolaire, un Grand Corps Malade. Les revoici se distinguer au championnat maghrébin en raflant la mise: 8 médailles (3 d’or, 2 d’argent et 3 de bronze).

Dans le sport scolaire ou le prétendu sport universitaire, on se ressource du sport civil pour colmater les brèches.
Pis encore, les politicards du ministère fêtent les vainqueurs comme si c’était le fruit d’une soi-disant stratégie. Comme lors des gymnasiales organisés au Maroc il y a deux années. Ce sont les fédérations des sports civils qui étaie les vrais organisateurs et avec l’engagement de leurs sportifs licenciés qui ont fait bonne figure.

Cette mascarade continue notamment en athlétisme dans un ministère qui n’a aucune stratégie de réforme du sport scolaire et du sport universitaire.
Leurs fédérations sont régentés par la bureaucratie des fonctionnaires du ministère où par exemple le ministre et la Direction de la promotion du sport scolaire ont squatté la Fédération Royale Marocaine du Sport Scolaire au lieu de l’accompagner en tant qu’administration de mission et d’impulsion. Car la Fédération Royale Marocaine du Sport scolaire tout comme celle du sport universitaire sont des associations de droit privé dans lesquelles l’administration ne peut être représentée au sein de leurs comités directeurs qu’a titre consultatif.
À quand va-t-on mettre un terme à cette sempiternelle mascarade ?

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More