Le Caire soigne son image: Ahmed Maher relaxé, mais…

0
L’activiste égyptien Ahmed Maher, l’un des leaders de la révolution de 2011, vient d’être libéré après avoir purgé une peine de trois ans de prison, selon des sources concordantes.
Ce fondateur et porte-parole du Mouvement du 6 Avril, l’un des groupes de la jeunesse les plus actifs lors de la révolte de 2011, reste cependant « placé sous contrôle judiciaire pendant trois ans, dans le cadre de sa peine ». A. Maher avait été arrêté avec d’autres activistes en novembre 2013 lors d’une manifestation au Caire pour protester contre une nouvelle loi interdisant tout rassemblement public qui ne serait pas préalablement autorisé par le ministère de l’Intérieur.
Ce texte avait été jugé par les ONG internationales de défense des droits de l’Homme comme l’un des plus liberticides édictés par le pouvoir de M. Sissi. La condamnation d’A. Maher, ainsi que celle d’autres activistes, figures de proues de la révolution comme Mohamed Adel et Ahmed Douma, avait été confirmée en appel et par la cour de cassation. Ces deux derniers étaient toujours en détention jeudi.
Depuis que l’armée a destitué et arrêté le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, le pouvoir a lancé une sanglante campagne de répression contre toute opposition. Sont visés aussi bien les islamistes que l’opposition laïque et libérale, notamment la jeunesse révolutionnaire de 2011.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus