Le confinement coûterait 1 milliard de Dh par jour au Royaume selon M.Benchaaboun

Le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, a fait le point lors de son passage à la Chambre des représentants, sur les mesures financières et économiques prises pour faire face à la crise du Covid-19 et a livré les premiers indicateurs gouvernementaux sur l’impact de la pandémie sur l’économie marocaine.

0 5 757
Le confinement coûterait 1 milliard de Dh par jour au Royaume selon M.Benchaaboun

Le Maroc, comme la plupart des pays, a été fortement affecté par les répercussions de la crise sanitaire sur les plans économique et financier, comme en témoigne un ensemble d’indicateurs économiques à date. Rien que le confinement, il coûterait 1 milliard de Dh par jour au Royaume a affirmé M. Benchaâboun à la chambre basse soulignant que ces deux mois de confinement devraient coûter à l’économie marocaine 6 points de croissance du PIB pour l’année 2020.  

Selon le ministre, sur la base des données disponibles pour les 4 premiers mois de l’année 2020, une baisse significative de 61,5% a été enregistrée sur les exportations et de 37,6% sur les importations. Selon le ministre, les secteurs d’exportation les plus touchés sont le secteur automobile, dont les exportations ont baissé de 96% en avril et de 86% en mars, et l’industrie aéronautique avec une baisse 81% en avril et 52% en mars. Pour sa part, le secteur électronique n’a pas été épargné, avec une lourde dégradation des exportations en avril de 93% et de 51% en mars. Dans le même sens, le ministre relève aussi que le secteur textile a connu une chute de 86,5% en avril et de 40% en mars. 

En revanche, une évolution positive des exportations et dérivés de phosphates a été enregistrée (+ 14% en avril). En outre, Benchaâboun a fait savoir que le ralentissement de l’activité économique s’est nettement reflété sur les recettes touristiques, lesquelles ont baissé de 60% en avril, portant le cumul de baisse sur les 4 premiers mois de 2020 à -15%. Sur le plan budgétaire, le ralentissement économique devrait se traduire par un manque à gagner de recettes du Trésor d’environ 500 MDH par jour pendant la période du confinement. 

En somme, “tous ces indicateurs économiques reflètent clairement la gravité de l’impact de la crise sur plusieurs secteurs et activités économiques du pays et la perte aurait été plus importante si le soutien financier n’avait pas été fourni par le fonds Covid-19″, affirme l’argentier du Royaume   lors de son intervention. 

Concernant le Fonds spécial de la Covid-19, le ministre a indiqué que les ressources totales de ce fonds, jusqu’au lundi 18 avril, ont atteint un total de 32,7 Mrds  Dh, tandis que ses dépenses s’élèvent à 13,7 Mrds Dh, dont 2,2 milliards ont été alloués au ministère de la Santé. 11,5 milliards de ce fonds sont destinés à financer les mesures prises par le Comité de veille économique. A ce titre, Benchaaboun a indiqué que jusqu’à aujourd’hui, 4,2 Mrds Dh ont été alloués aux aides destinées au secteur informel, alors que 2 Mrds Dh sont mobilisés mensuellement pour les affiliées à la CNSS impactés par la crise. 

Le ministre a également fait le point sur les demandes de report des crédits et la prise en charge par l’Etat et le secteur bancaire des intérêts intercalaires pour les particuliers (générés par le report des échéances des crédits logement et consommation pour la période s’étalant entre mars à juin 2020). Sur ce point, le ministre a déclaré qu’environ 400.000 personnes devraient bénéficier de cette mesure.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus