Le front ukrainien s’embrase: Affrontements mortels…

0
Quatre soldats ukrainiens et un combattant rebelle ont été tués dimanche dans l’Est de l’Ukraine dans les affrontements les plus meurtriers depuis l’instauration d’une nouvelle trêve fin décembre. Le conflit entamé en 2014 a déjà fait plus de 10 000 morts selon l’ONU. Si échauffourées et bombardements sont quotidiens sur la ligne de front, les offensives d’une telle ampleur sont très rares. Le 29 janvier au petit matin, assurent des sources ukrainiennes, les forces pro-russes et russes ont lancé une attaque très préparée sur la zone industrielle de la ville d’Aviidvka, près de Donetsk. L’usine de coke qui s’y trouve fait l’objet de toutes les convoitises depuis des mois. L’offensive a échoué, mais les pertes sont lourdes des deux côtés.
La zone tampon censée éloigner les positions ennemies, conformément à l’accord de Paix de Minsk, est de plus en plus le théâtre d’incursions militaires.
Les négociations de paix s’éternisent et sont remises en cause par l’entrée en fonction de l’administration de Donald Trump ainsi que par des changements politiques en Europe de l’Ouest.
Les Ukrainiens craignent non seulement une levée des sanctions à l’encontre de la Russie, mais aussi un abandon du soutien diplomatique occidental. Le front ukrainien s’embrase :
Affrontements mortels…
Quatre soldats ukrainiens et un combattant rebelle ont été tués dimanche dans l’Est de l’Ukraine dans les affrontements les plus meurtriers depuis l’instauration d’une nouvelle trêve fin décembre. Le conflit entamé en 2014 a déjà fait plus de 10 000 morts selon l’ONU. Si échauffourées et bombardements sont quotidiens sur la ligne de front, les offensives d’une telle ampleur sont très rares. Le 29 janvier au petit matin, assurent des sources ukrainiennes, les forces pro-russes et russes ont lancé une attaque très préparée sur la zone industrielle de la ville d’Aviidvka, près de Donetsk. L’usine de coke qui s’y trouve fait l’objet de toutes les convoitises depuis des mois. L’offensive a échoué, mais les pertes sont lourdes des deux côtés.
La zone tampon censée éloigner les positions ennemies, conformément à l’accord de Paix de Minsk, est de plus en plus le théâtre d’incursions militaires.
Les négociations de paix s’éternisent et sont remises en cause par l’entrée en fonction de l’administration de Donald Trump ainsi que par des changements politiques en Europe de l’Ouest.
Les Ukrainiens craignent non seulement une levée des sanctions à l’encontre de la Russie, mais aussi un abandon du soutien diplomatique occidental.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus