Le mandat de la Minurso en question au Conseil de sécurité 

Les 12 et 14 octobre, deux réunions techniques ont été tenues par le Conseil de sécurité en vue de l’examen de la situation de la Minurso. La première a été consacrée aux pays contributeurs à la mission onusienne alors que la deuxième a connu la présentation par le Canadien Colin Stewart d’un briefing des Quinze sur les développements relevés par les casques bleus onusiens depuis avril dernier dans les provinces sahariennes.

1
Le mandat de la Minurso en question au Conseil de sécurité 

Avec la conclusion de ses deux séances, le Conseil de sécurité, sous la présidence de la Russie, devra commencer dans les jours à venir les discussions portant sur le texte de la résolution à adopter le 28 octobre.

Une fois de plus, le rôle de Washington y est très déterminant. En effet, c’est aux Américains que revient la rédaction du projet de résolution à soumettre aux pays membres du Club des amis du Sahara occidental, composé de la Russie, la France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l’Espagne avant de le généraliser au reste des pays siégeant au Conseil de sécurité.

Tout prête à croire que le renouvellement du mandat de la Minurso est chose acquise, seule la durée du maintien des casques bleus fera l’objet, comme de tradition, de tractations entre les puissances mondiales. 

Pour rappel, dans son rapport remis au Conseil de sécurité, A. Guterres, secrétaire général de l’ONU, a plaidé pour un prolongement d’une année supplémentaire.

Les négociations au Conseil de sécurité sont les dernières pour l’Afrique du Sud, le mandat de Pretoria arrivera à échéance le 31 décembre 2020. Nul besoin de rappeler à ce propos les propos tenus par le ministre sud-africain des Finances qui incitent à la lutte pour la libération des provinces sahariennes. Un appel qui traduit l’animosité que cultive l’ANC à l’endroit du Royaume… 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus