The news is by your side.

Le Nord en feu : Le bilan des pertes s’alourdit

0 151

Les autorités locales ont annoncé qu’un incendie s’est déclaré, vendredi 15 juillet, au niveau de la forêt Achacha-Tassift relevant de la province de Chefchaouen. Les efforts se poursuivent pour maîtriser le feu, avec la mobilisation des ressources nécessaires.

Ces deux jours ont été marqués par de violents feux de forêts dans différentes régions du nord du Maroc, notamment Taza, Ouezzane et Larache. Dans cette dernière ville, les autorités font état d’efforts continus, appuyés par divers moyens d’intervention terrestres et aériens, pour endiguer l’incendie à Beni Ysef Al-Srif. Le périmètre de la zone forestière menacée par les flammes est d’environ 2 500 hectares, dont la moitié est partie en fumée. Dans la matinée, les pertes en couvert végétal se rapportaient à 900 hectares, avec la mort d’une personne.

«Les équipes d’intervention luttent notamment contre trois foyers relativement importants», précise-t-on «afin de préserver la sécurité des riverains, 1 156 familles ont été relogées, réparties sur 17 douars, situés à proximité des foyers».

Les efforts se poursuivaient aussi pour maîtriser les feux de forêt dans les communes de Zoumi et Mokrisset relevant de la province de Ouezzane, ont indiqué vendredi des sources locales. Il a été procédé au renforcement des ressources humaines et des mécanismes d’intervention par voie terrestre et aérienne en vue de maîtriser le feu et épargner les groupements d’habitations limitrophes, d’après les mêmes sources.

Dans un bilan provisoire, ces sources locales ont fait état de 210 hectares de couvert forestier ravagés par le feu, ajoutant qu’aucune perte humaine n’a été enregistrée jusqu’à présent. Jeudi, les autorités locales ont mobilisé plusieurs ressources, matériels, engins et moyens techniques dont huit avions, 4 Canadair et 4 « Turbo Trush », des camions citernes, des ambulances et des véhicules de première intervention, des engins de terrassement et d’autres pour l’extinction des feux.

Des centaines de membres des Forces Armées Royales, de la Gendarmerie Royale, des Forces Auxiliaires, de la Protection Civile, des services des eaux et forêts ainsi que les autorités locales, les agents de la Promotion nationale et des volontaires ont été aussi mobilisés pour venir à bout de l’incendie. Les pertes en massif forestier sont estimées à près de 1400 hectares au total et selon une source au sein des Eaux et Forêts, la cause de ces incendies est « humaine ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.