Le président Adama Barrow en Gambie: « Gamba has decided » !

0
Une semaine après sa prestation de serment à Dakar, le président gambien est de retour dans son pays. Adama Barrow a été accueilli jeudi 26 janvier, par des milliers de personnes à son arrivée sur le sol gambien. Sur le tarmac, sourire aux lèvres, le président gambien a salué ses proches, sa famille, les gens de la coalition. En quittant l’aéroport, debout sur son 4×4, Adama Barrow a ensuite salué la foule, le poing levé.
Dans la ville, beaucoup ont revêtu le tee-shirt « Gambia has decided » (« la Gambie a décidé »). Ils fêtent la fin de la dictature et espèrent que la liberté d’expression sera possible avec Adama Barrow. Les attentes sont nombreuses.
Ce retour d’Adamar Barrow à Banjul met fin à un mois et demi de crise, entamée après le second tour de l’élection présidentielle gambienne le 2 décembre. Le lendemain, Yahya Jammeh avait reconnu sa défaite à la télévision avant de faire volte-face, saisissant la Cour suprême et réclamant un nouveau scrutin.
La Cédéao s’était alors mobilisée pour faire pression, menaçant même d’utiliser la force en dernier recours, mais sans succès. Une semaine avant la date théorique de son entrée en fonction, le président élu, Adama Barrow avait quitté son pays pour Dakar. C’est là, dans la petite ambassade de Gambie, qu’il a prêté serment le 19 janvier, alors que Y. Jammeh, lui, s’entêtait toujours.
Une ultime médiation menée par les présidents guinéen et mauritanien, et la pression militaire des troupes ouest-africaines aux frontières, l’a finalement persuadé de partir pour la Guinée équatoriale. Cela n’a cependant pas empêché les soldats de la Cédéao d’entrer dans le pays, pour sécuriser la transition. Adama Barrow leur a déjà demandé de rester six mois.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus