Le Président russe aux Américains : Briser la parité stratégique est « dangereux »

0
Dans un discours adressé jeudi 1er décembre à l’Assemblée fédérale de Russie et qualifié d’ « exceptionnel » par le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, Vladimir Poutine a fait un round up des questions qui intéressent une Fédération désormais plus offensive que jamais !
« L’année prochaine, 2017, marquera le centième anniversaire de la Révolution d’Octobre. Ce sera un moment opportun pour réfléchir sur les causes et la nature de cette révolution. Pas seulement les historiens et les chercheurs devraient le faire, mais toute la société russe. Celle-ci a besoin d’une analyse objective, honnête et profonde de cet événement. C’est notre histoire commune et nous devons la traiter avec respect. » Telle est l’appréciation partagée par le Président russe avec son peuple dans le discours qu’il a prononcé devant les membres de la Douma. Un discours où le gros a été consacré à la situation interne à la Fédération. V. Poutine n’a pas caché sa satisfaction que les revenus générés par les exportations agricoles dépassent désormais les recettes des exportations d’armements. Pour cette année, la Russie table sur des recettes de 16,9 milliards.« A quelque chose malheur est bon », car, explique-t-il, sans les sanctions internationales, l’agriculture russe n’aurait jamais atteint de telles performances. » Le président russe s’est aussi adressé à la communauté internationale : « Contrairement à nos collègues à l’étranger, qui considèrent la Russie comme un adversaire, nous ne cherchons pas et nous n’avons jamais cherché à avoir des ennemis. Nous avons besoin d’amis. Mais nous ne tolérerons aucune atteinte à nos intérêts. Nous déciderons nous-mêmes de notre destinée et nous construirons nous-mêmes notre présent et notre avenir sans tenir compte des conseils indésirables des autres ».
« Dans le même temps, nous désirons le dialogue bien intentionné et nous réaffirmons les principes de justice et de respect mutuel dans les affaires internationales. Nous sommes prêts pour une sérieuse discussion sur la construction d’un système de relations internationales stable pour le 21e siècle. Malheureusement, les décennies qui se sont écoulées depuis la fin de la Guerre froide ont été gaspillées. » Aux messages indirects à la puissance américaine, Poutine n’a pas manqué d’interpeller directement l’administration US: « La Russie est prête à travailler avec la nouvelle Administration américaine. Il est important de remettre les relations bilatérales sur les rails et de les développer sur la base du respect et des intérêts mutuels. » Précisant que « la coopération entre la Russie et les Etats-Unis dans la gestion des problèmes au niveau régional et global bénéficiera au monde entier. Nous avons une responsabilité partagée d’assurer la sécurité et la stabilité dans le monde. Je voudrais insister sur le fait que les tentatives de briser la parité stratégique sont extrêmement dangereuses et peuvent nous mener à la catastrophe. »
Concernant le problème du terrorisme, le président russe invite les Etats-Unis à joindre ses efforts pour combattre « les menaces réelles, comme le terrorisme, plutôt que les menaces fictives. C’est ce que nos soldats sont en train de faire en Syrie où les terroristes ont subi de lourdes pertes. »
Le Président russe a évoqué aussi les relations avec la Chine et avec l’Inde, mais le message est clairement adressée aux Etats-Unis et qui consiste au fait que les temps où une seule superpuissance se comportait comme bon lui semblait sont révolus et que le monde d’aujourd’hui n’est plus unipolaire, mais multipolaire. Qu’on en juge :
« Dans l’environnement difficile d’aujourd’hui, le partenariat stratégique et la coopération entre la Russie et la Chine est devenu l’un des facteurs clés de la stabilité régionale et globale. Ce partenariat peut être considéré comme un modèle pour façonner un monde affranchi de la domination d’un seul pays quelle que soit sa force, prenant en considération harmonieusement les intérêts de tous les pays. » Allant plus loin, Poutine évoque les relations de la Russie avec l’Inde en ces termes : « Développer un partenariat spécial, privilégié et stratégique avec l’Inde est une autre priorité majeure de la politique étrangère de la Russie. En octobre 2016, Goa (située sur la côte sud-ouest de l’Inde) a accueilli une réunion de haut niveau entre responsables russes et indiens, confirmant que nos deux pays ont un grand potentiel de coopération dans plusieurs domaines. »

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus