Le Roi gracie des détenus du Hirak rifain 

Dans le lot des bénéficiaires de la grâce royale accordée à 1.446 détenus à l’occasion de la fête du Trône, se trouvent des détenus du Hirak rifain, laissent entendre plusieurs échos enregistrés, mercredi, auprès de la défense comme des familles des détenus. 

0 5 661
Le Roi gracie aussi des détenus du Hirak rifain 

Me Mohamed Aghanaj, avocat des détenus du Hirak, a confirmé à Yabiladi qu’«un groupe de détenus, en particulier dans la prison de Tanger, a bénéficié de la grâce» en ne citant comme noms que ceux de Mohamed Mejaoui et Habib Hannoudi, tandis que «les autres familles attendent toujours».

Me Asmaa El Ouadie a indiqué ne pas disposer pour l’instant de noms des détenus ayant été graciés précisant que «la fille du détenu Mohammed Jalloul a confirmé que tous les détenus du Hirak à la prison de Tanger ont été libérés, à l’exception de son père».

Brahim Iamrachen, frère d’El Mortada Iamrachen a publié sur sa page Facebook une photo de lui et son frère, devant la prison, annonçant ainsi la libération mercredi de cet ancien salafiste.  

Après l’annonce de la grâce royale accordée à 1 446 détenus dans le royaume, plusieurs pages Facebook et sites d’informations ont rapporté que des détenus du Hirak rifain figuraient sur cette liste. Ainsi, selon Kifach, qui cite une source officielle, environ 20 détenus du Hirak du Rif ont quitté ou quitteront la prison ce mercredi après cette grâce royale.

Les listes circulant sur les réseaux sociaux, qui n’ont pas encore été confirmées, évoquent notamment Ilyas Hajji, Achraf El Yakhloufi, Mohamed Mejjaoui, Rabii Al Ablak, Chaker Makhrout, Houcine Idrissi, Habib Hannoudi et Mohamed Assrihi, comme faisant partie du groupe.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus