Le Roi inaugure à Benguerir le « Green Energy Park »: La Ville verte s’enrichit d’une Université polytechnique…

0
Le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi à la Ville Verte de Benguerir, à l’inauguration de la plateforme internationale de test, de recherche et de formation en énergie solaire «Green Energy Park», une première en Afrique qui permettra de mutualiser les ressources, de créer des synergies et de positionner le Maroc comme leader de l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables.
Mobilisant des investissements de plus de 210 MDH, ce projet pilote témoigne de l’intérêt particulier qu’accorde le Souverain au développement de la recherche scientifique, ainsi que la volonté royale d’optimiser l’exploitation des ressources naturelles du Maroc, de préserver son environnement, de pérenniser son développement économique et social, et d’assurer l’avenir des générations futures.
Cette plateforme, développée par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) avec le soutien du ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement ainsi que du Groupe OCP, mène des recherches sur des sujets prioritaires qui couvrent tous les maillons de la chaine de valeur de la R&D, du composant de base jusqu’aux systèmes complexes, afin de répondre aux besoins nationaux et africains.
En effet, des sujets comme le traitement et le dessalement de l’eau en utilisant l’énergie solaire, le développement de modules du désert, la conception de solutions de stockage thermique et électrique innovantes et le développement d’applications industrielles du solaire thermique sont au centre des préoccupations du «Green Energy Park».
Réalisé sur un terrain de 8 ha, «Green Energy Park» dispose d’une plateforme de recherche intérieure de plus de 3.000 m2 qui intègre plusieurs laboratoires dans le domaine du solaire photovoltaïque et du solaire thermique à concentration.
GEP compte donc un laboratoire de production de cellules photovoltaïques couches minces et de traitement de surface, un laboratoire de caractérisation électrique et optique des cellules photovoltaïque, un laboratoire intérieur de production et de test des composantes solaires, un laboratoire d’étude de la dégradation des matériaux, un laboratoire de caractérisation des surfaces, un laboratoire de déflectométrie et de modélisation optique des structures CSP, et un Centre de calcul et de modélisation des ressources. Comme il comprend également une plateforme de recherche extérieure constituée de plusieurs espaces de tests et de caractérisation et comportant des projets pilotes à échelle réelle sur une surface totale de 6,5 ha. Ces plateformes constituent un espace d’innovation et d’entreprenariat attrayant aussi bien pour le monde académique que pour le monde socio-économique.
S’inscrivant dans l’écosystème de l’Université Mohammed VI Polytechnique et ouvert à toutes les universités marocaines, le Green Energy Park a noué plusieurs partenariats stratégiques avec les grands centres internationaux de recherche et les entreprises et industries du secteur pour assurer le transfert technologique tout en développant une coopération scientifique bidirectionnelle.
Il y a lieu de rappeler que le Souverain avait procédé, le même jour, à l’inauguration de l’Université Mohammed VI Polytechnique, un hub de recherche, de formation de haut niveau et d’innovation qui se veut une véritable tête de pont entre le Maroc, l’Afrique et le monde.
Etablissement de classe mondiale, la nouvelle université constitue le socle central de la ville verte «Mohammed VI» de Benguerir, première Cité du genre sur le continent africain à offrir des infrastructures adaptées, un espace écologique, une vie sociale organisée et un cadre de vie à même de favoriser le bien-être, la diversité et l’épanouissement social et culturel de ses habitants. Cette université de nouvelle génération repose sur cinq principes fondateurs, à savoir : recherche appliquée, innovation et entrepreneuriat, réponse aux enjeux de développement socio-économique du continent africain, adoption d’une approche partenariale, ouverture sur le monde avec un ancrage national, mérite et équité sociale.
Placée au centre d’un écosystème de pôles d’excellence créateurs de synergies, l’université ambitionne, à travers des programmes de recherches ciblés (Eau, Agriculture et Environnement, Ressources naturelles et sécurité alimentaire, Biotechnologie & Biomédical engineering, Architecture, urbanisme et aménagement du territoire, Génie industriel et chimique, et Energies renouvelables), d’apporter des réponses aux principaux défis et enjeux auxquels est confronté le continent africain, tels que la sécurité alimentaire, le développement économique, l’industrialisation durable et la politique publique.
Cet établissement, qui adopte un modèle d’enseignement et de recherche entièrement tourné vers l’innovation et l’expérimentation, abrite un ensemble de structures et de dépendances, notamment une École de management industriel, un Centre de recherche, un Centre de congrès, des résidences universitaires, un complexe sportif, le tout conçu selon une architecture moderne conforme aux concepts de durabilité et d’économie d’énergie et proposant toutes les commodités nécessaires aux étudiants. Il dispose également de sites d’expérimentation, ouverts à la communauté scientifique, et permettant aux étudiants chercheurs des universités partenaires de tester des solutions à l’échelle réelle dans des domaines clés.
Par ailleurs, l’Université Mohammed VI Polytechnique décline son modèle académique au niveau régional en s’implantant dans plusieurs sites pour une dynamisation de l’écosystème de l’innovation. Elle est ainsi présente à Casablanca à travers l’Africa Business School, à El Jadida et Safi, ainsi qu’à Lâayoune, au niveau de la Technopole de Foum El Oued. La ville de Rabat accueille, quant à elle, la Faculté de Gouvernance, de Sciences Économiques et Sociales, établissement de l’Université dont la vocation est de former des cadres de haut niveau pour le développement et la gestion de politiques publiques.
S’inscrivant dans l’esprit « Smart City » de la Ville Verte, le bâtiment d’enseignement de l’Université Mohammed VI Polytechnique s’est vu décerner le label international Leadership in Energy and Environmental Design (LEED), faisant de lui le premier projet bénéficiant de cette certification au Maroc.
Quant à la Ville verte Mohammed VI, elle est parmi les toutes premières villes à mettre en œuvre un tel modèle sur le continent africain. Afin d’assurer la jonction et l’intégration entre la Ville verte Mohammed VI et la ville existante de Benguerir, un cordon vert long de 4 km a été conçu où pas moins de 50.000 arbres ont été plantés sur une superficie de 80 hectares.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus