Le Royaume perd des points sur le chemin de liberté économique 

L’économie marocaine a été classée 78ème mondial et 7ème dans la région MENA, selon l’étude annuelle Index of Economic Freedom. Le Royaume recule ainsi de 3 places par rapport à l’édition 2019.

Bien qu’ayant gagné des points,  avec un score général qui s’améliore de 0,4 point sur un an à 63,3, le Royaume semble lent à la détente et n’arrive pas à rivaliser avec la concurrence qui est  allé encore plus vite dans le dernier rapport «Index of Economic Freedom Index 2020». 

Recalé au 78e rang dans le classement mondial de la liberté économique, le Maroc a pu améliorer ses scores dans les droits de propriétés, l’efficacité judiciaire, la liberté de faire du business, les dépenses du gouvernement, la santé fiscale et liberté du commerce. Il a en revanche perdu des points dans la liberté du travail et la liberté monétaire. Dans la liberté d’investir et la liberté financière, le pays fait du surplace, selon le rapport qui place ainsi l’économie marocaine dans la catégorie «modérément libre» pour la sixième année consécutive.  

Tout en soulignant la solide  croissance du PIB pendant cette période, les auteurs du rapport insistent sur la nécessité de déployer pus d’efforts pour lutter contre la corruption, de rendre le système judiciaire plus fiable et transparent et de s’attaquer aux rigidités du marché du travail pour améliorer la productivité. 

Dans la région Moyen-Orient/Afrique du Nord (MENA), le Maroc qui affiche un score légèrement supérieur à la moyenne régionale, il se place à la 7ème position. Le trio de tête du classement de la région est composé des Émirats arabes unis (18e mondial), Qatar (31e) et Bahrein (63e). 

Le top 3 mondial est mené par Singapour avec un indice de 89,4, ce qui en fait donc l’économie la plus libre du monde en 2020,  suivie par Hong Kong (89,1) et la Nouvelle-Zélande (84,1). 

Pour rappel, l’étude annuelle «Index of Economic Freedom» (IEF) a été lancée en 1995 par l’organisation américaine The Heritage Foundation. Elle calcule et analyse la liberté économique dans 186 pays. La liberté économique est définie comme l’absence de toute capacité de coercition ou de contrainte sur la production, la distribution ou la consommation de marchandises et de services au-delà de ce qui est nécessaire pour protéger et maintenir la liberté des citoyens. Pour la fondation, la liberté économique est censée favoriser la productivité et la croissance économique, en encourageant l’esprit d’entreprise et la création de valeur ajoutée. Plus une économie est estimée être libre (indice proche de 100), mieux le pays est classé. 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus