Le Sahel brûle sous les coups des djihadistes: Le Mali perd des soldats à la frontière burkinabé

0
La quiétude du village malien de Boulikessi, situé à la frontière avec le Burkina Faso, a volé en éclat à l’aube de dimanche dernier. Un groupe d’assaillants se déplaçant à moto et à bord d’au moins deux véhicules on déroulé un feu nourris contre une position de l’armée malienne faisant 11 morts et 4 blessé. D’autres soldats de l’armée malienne, dont on était sans nouvelles, ont pu regagner le territoire du Burkina Faso. En soutien de l’armée malienne, des hélicoptères de l’opération française Barkhane se sont dirigés sur les lieux. Mais il semble que l’attaque était terminée.
Plusieurs sources sécuritaires pointent du doigt un groupe djihadiste dirigé par un prédicateur radical burkinabè. Avec l’appui d’autres groupes de la sous-région, il semble vouloir s’installer entre le Mali et le Burkina Faso avec pour objectif de mener des opérations dans les deux pays.
La localité malienne où l’armée nationale vient d’être attaquée est frontalière des provinces du Soum et de l’Oudalan, au Burkina Faso, avait subi des attaques récentes attribuées au même groupe terroriste.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus