Les législatives rattrapées par le « tcharmil » : Le PAM, première victime…

0 65
Le Parti authenticité et modernité (PAM) a dénoncé dimanche, par communiqué, l’agression de sa candidate Meryem Krimaa dans la circonscription Fès-Sud. La deuxième dauphine dans la liste du transhumant Mohamed Radi Slaouni a été agressée samedi après-midi alors qu’elle faisait campagne dans le quartier populaire de Aouinate El Hajjaj. Meryem Krimaa, 24 ans, a reçu un coup de poignard au niveau de l’abdomen et thorax, assené par un jeune homme qui reprocherait aux élus d’être « tous pourris ». Identifié par les services de police, ce dernier est activement recherché. La victime de cet acte qui n’est pas sans rappeler le fameux « tcharmil », a annoncé sur sa page Facebook qu’elle se portait mieux. A noter que la jeune candidate PAM était jusqu’à tout récemment membre de l’Istiqlal. A la veille des législatives, elle a décidé de rejoindre la formation du Tracteur qui a choisi Mohamed Radi Slaouni, l’ancien secrétaire régional du PJD, pour chapeauter la liste électorale de la circonscription Fès-Sud.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus