The news is by your side.

Legisport: Non Monsieur le ministre!

0 105
En réponse à une question orale d’un député du PAM inhérente à la mutation des clubs en sociétés sportives , Rachid Talbi Alami,  ministre de la Jeunesse et des sports a répondu par pirouette.
La question orale posée aujourd’hui à l’hémicycle  par M.Ahmed Brija,  député du groupe parlementaire « Authenticité et Modernité »,  a mis à nu la complicité du ministre de la Jeunesse et des sports avec le président de la Fédération Royale Marocaine de Football.
S’interrogeant sur l’obligation de la Fédération Royale Marocaine de Football qui consiste à astreindre les clubs de créer des sociétés comme condition sine qua non pour prendre part au championnat national en perspective de la saison sportive prochaine et en l’absence de la promulgation des textes d’application de la loi 30-09, le ministre de la Jeunesse et des sports a répondu que cette décision a été prise lors de l’assemblée générale de la FRMF et que l’essentiel , c’est d’amorcer ce chantier. Il ne faut pas être un Grand clerc pour deviner que Rachid Talbi Alami épouse la même opinion de Fawzi Lekjâa,  président de la FRMF.  Une opinion incohérente avec la législation du sport au Maroc et qui prouve que le vrai ministre du sport au Maroc, c’est bien Monsieur Fawzi Lekjâa qui se gausse des textes!
La décision de la mutation des clubs en société revient en premier lieu au ministère de la Jeunesse et des sports en tant que régulateur en vertu de la loi 30-09 et non de l’assemblée générale de la FRMF comme on le prétend.
L’édiction et l’approbation des statuts des associations sportives , l’approbation des statuts des sociétés, des ligues professionnelles et autres textes d’application sont du ressort du ministère de la Jeunesse et des sports et non des fédérations sportives ou de leurs assemblées générales.
L’absurde dans la réponse du ministre de la Jeunesse et des sports serait de souscrire au prétendu ordonnancement juridique privé de la FRMF qui prévaudrait sur l’ordonnancement juridique public!
La société dite sportive n’existe même pas en tant que forme juridique dans la législation qui régit les sociétés. Et l’on veut la créer par des associations de Football alors que la loi 30-09 la confère la création de la société  à l’association omnisports. Pis encore , on veut lancer des sociétés créées par des clubs qui n’ont ni des statuts approuvés par le ministère de la Jeunesse et des sports ni l’agrément.
On le redira pour la énième fois: la FRMF est une zone de »non-droit » voire « un État dans l »Etat »!
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.