L’Egypte resuscite Gamal Abdel Nasser…

0
Gamal Abdel Nasser quittera Saint-Nazaire dans les prochains jours. Il s’agit du premier Bâtiment de projection et de commandement (BPC) dont la marine égyptienne vient d’être dotée. Ce bâtiment de type Mistral, initialement vendu à la Russie avant l’embargo, a été racheté en octobre dernier par l’Egypte. Premier des deux porte-hélicoptères commandés, le bâtiment voguera avec, à son bord, 180 hommes formés à Saint-Nazaire.
Le Le transfert de pavillon du navire de guerre s’inscrit dans la continuité du partenariat stratégique avec le ministère de la défense égyptien déjà concrétisée en juillet 2014 par la signature d’un contrat portant sur la vente de quatre corvettes Gowind, puis en août 2015 par la livraison à la Marine égyptienne de la frégate multimissions FREMM « Tahya Misr ».
Le BPC Gamal Abdel Nasser sera accompagné de deux chalands de transport de matériel de nouvelle génération (CTM NG), conçus par DCNS ainsi qu’un engin de débarquement rapide (EDAR) conçu et réalisé par la société CNIM. Avant de rejoindre son port base à Alexandrie, le porte-hélicoptères Gamal Abdel Nasser participera à un exercice conjoint entre les marines égyptienne et française.
D’ici à 2020, DCNS aura fourni au moins sept navires de combat à l’Égypte, participant ainsi à la modernisation de son outil de défense. DCNS est toujours en négociation pour signer un contrat portant sur la vente de quatre navires de guerre, dont deux nouvelles corvettes Gowind de 2.400 tonnes fabriquées à Lorient, le patrouilleur hauturier Adroit (un OPV de la classe Gowind), et, enfin, un patrouilleur de 54 mètres de type P400 fourni par le chantier naval Piriou. Soit un contrat estimé autour de 550 millions d’euros et garanti par la Coface.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus