Les FAR adoptent le Patriot

L’armée marocaine se dote du système américain de défense aérienne Patriot, rapporte l’Agence américaine pour le commerce international (International Trade Administration) dans une note consacrée au secteur aérospatial marocain.

0
Les FAR adoptent le Patriot

L’Agence US pour le commerce international informe, dans une récente note, que les Forces armées royales se dotent du système de défense aérienne Patriot. Il s’agit d’un système de missile antiaérien à moyenne portée construit par la firme américaine Raytheon et utilisé par l’armée américaine, ainsi que plusieurs pays de l’OTAN et d’Asie.

Le Patriot allie un système avancé de missiles d’interception anti-aérienne avec l’un des radars les plus performants du monde. Premier système d’arme anti-aérienne à avoir engagé avec succès un missile balistique tactique en combat, il est également le premier à avoir fourni une protection anti-missile tactique en opération.

Ce contrat confirme la primauté des Etats-Unis, loin devant la France et l’Espagne, en tant que principal fournisseur de l’armée marocaine; et confirme qu’en Afrique, le Maroc est le plus gros acheteur d’armes US.

Ainsi, l’armée de l’air royale marocaine fait voler des chasseurs F-16, des avions de transport C-130 et des hélicoptères CH-47D, entre autres équipements d’origine américaine, tandis que la marine royale marocaine exploite des frégates modernes équipées de communications numériques d’origine US.

Au cours de la dernière décennie, le Maroc a renforcé sa marine et équipé son armée de véhicules sophistiqués. De plus, cette année, le Maroc a acheté 25 nouveaux avions F-16, pour un budget total de 2,8 milliards de dollars. Il a également acheté 24 nouveaux hélicoptères d’attaque Apache pour 1,6 milliard de dollars ainsi que des avions de reconnaissance G550.

En 2020, le portefeuille FMS (Foreign Military Sales) (programme américain de soutien aux exportations d’armement) destiné au Maroc a augmenté de plus de 100% avec la signature des affaires F-16 et Apache (de 4,01 milliards de dollars à 8,5 milliards de dollars). Plusieurs autres cas actuellement en discussion pourraient porter le portefeuille du FMS à plus de 10 milliards de dollars dans les années à venir.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus