Les « Gilets jaunes » protestent toujours en France: Entre guerre des chiffres et répression

0 31
Les « Gilets jaunes » protestent toujours en France Entre guerre des chiffres et répression

Ils étaient 51 400 personnes à manifester en France – dont 4 000 à Paris -, samedi 9 février, pour l’acte XIII de la mobilisation des « gilets jaunes ». Un chiffre en baisse par rapport à la semaine précédente, où ils étaient 58 600, dont 10 500 dans la capitale, selon le décompte du ministère de l’intérieur. Celui-ci est contesté par les « gilets jaunes » : selon leur propre comptage, le « nombre jaune », il y a eu plus de 111 000 manifestants en France ce 9 février.


Des défilés ont eu lieu à Bordeaux, Toulouse, Marseille, Montpellier ou encore Dijon, parfois émaillés d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. « Macron démission », « Référendum d’initiative citoyenne », « stop aux violences », moins de taxes, plus de pouvoir d’achat… : les mots d’ordre étaient disparates, après un acte XII centré sur la dénonciation des violences policières et un hommage aux blessés.
A Paris, un manifestant a eu une main arrachée près de l’Assemblée nationale, où de vives tensions ont éclaté à la mi-journée. A Toulouse, trois photographes qui couvraient la manifestation affirment avoir été « délibérément » visés par les forces de l’ordre. L’un deux a été blessé, notamment à la cuisse, par une grenade.
De son côté, le ministère de la justice a dénoncé, dimanche, l’attaque d’un fourgon pénitentiaire par des manifestants samedi à Paris, non loin des Champs-Elysées, sans qu’aucun blessé ne soit à déplorer.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus