Les gisements saoudiens sous surveillance britannique ?

Des troupes britanniques ont été envoyées pour défendre des gisements de pétrole en Arabie saoudite à l’insu du Parlement ou du public, a révélé The Independent.

0
Les gisements saoudiens sous surveillance britannique ?

Les partis d’opposition ont accusé le gouvernement britannique de manquer de «boussole morale» et d’éviter les contrôles. Les militants ont déclaré que le déploiement de troupes était «symptomatique de la relation toxique» entre le gouvernement britannique et le régime saoudien riche en pétrole.

Cependant le ministère britannique de la Défense affirme que les champs pétrolifères sont des «infrastructures économiques essentielles» et que des fusiliers du 16e régiment d’artillerie royale étaient nécessaires pour aider à se défendre contre les frappes de drones, ajoute le journal.

« À la suite des attaques contre les installations de production pétrolière du Royaume d’Arabie saoudite le 14 septembre 2019, nous avons travaillé avec le ministère saoudien de la Défense et des partenaires internationaux plus larges pour réfléchir à la manière de renforcer la défense de ses infrastructures économiques contre les menaces aériennes », a assuré un porte-parole du ministère britannique de la Défense à The Independent:

Le porte-parole a confirmé que le déploiement avait inclus un système radar militaire avancé pour aider à détecter les frappes de drones, mais n’a pas donné de détails sur le nombre de personnels impliqués en raison de la sécurité opérationnelle.

Selon The Independent, le ministre britannique de la Défense James Heappey a confirmé dans une correspondance écrite séparée que «le personnel de la défense britannique a accompagné le déploiement des radars Giraffe à Riyad». Il a prétendu que le déploiement «est de nature purement défensive et aide l’Arabie saoudite à faire face aux menaces très réelles auxquelles elle est confrontée». Le ministre a ajouté que le déploiement était toujours «en cours à la fin de novembre et avait jusqu’à présent coûté aux contribuables britanniques 840 360 £ ». Et d’ajouter que « l’effondrement de la demande pour leurs principales exportations signifie que les Saoudiens ont perdu le pouvoir qu’ils détenaient. Les cheikhs du pétrole sont hors du temps ».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus