Les mauvaises surprises du Covid-19

Une maladie proche de celle de Kawasaki, en lien avec le Covid-19, a été dépistée chez plusieurs jeunes de 20 à 25 ans, rapporte le Washington Post. Des médecins alertent sur des formes plus sévères ainsi que sur la difficulté à les diagnostiquer.

0 4 938
Les mauvaises surprises du Covid-19

Après que des centaines de cas d’une maladie inflammatoire aux symptômes proches de la maladie de Kawasaki, potentiellement liée au Covid-19 ont été signalés chez des enfants dans de nombreux pays, dont la France, plusieurs jeunes de 20 à 25 ans ont été hospitalisés aux États-Unis avec la même pathologie, indique le Washington Post.

Atteints par cette maladie, les enfants souffrent d’une inflammation des vaisseaux sanguins. Les adolescents et les jeunes de 20 à 25 ans, eux, sont touchés à plusieurs organes, notamment le cœur, déclare le pédiatre Jennifer Lighter, citée par le quotidien. «Les plus âgés ont eu un cours de maladie plus sévère», souligne-t-elle.

La maladie est difficile à diagnostiquer chez les adultes, d’après le médecin Jane Burns qui dirige le Kawasaki Disease Research Center de l’Université de Californie à San Diego, car de nombreux médecins qui soignent les adultes n’ont jamais observé ce syndrome considéré comme une maladie infantile.

Par ailleurs, il est plus difficile de mener un examen rapide du cœur chez les adultes, car ses parois thoraciques deviennent plus épaisses avec l’âge, et les échographies sont plus difficiles à interpréter.

D’après des observations médicales, la maladie peut se manifester chez les enfants et les jeunes en bonne santé par le développement soudain de la fièvre, de douleurs abdominales, de nausées, de vomissements et d’éruptions cutanées.

Sur les causes qui entraîne le développement du syndrome proche de la maladie Kawasaki chez des personnes atteintes du nouveau coronavirus, les médecins supposent que certains individus ont une prédisposition génétique à une réponse immunitaire hyperactive au Covid-19 qui déclenche une telle réaction.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde contre le syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants en lien avec le coronavirus dans une note scientifique publiée le 15 mai. Les cliniciens du monde entier ont été appelé à «travailler avec leurs autorités nationales et l’OMS pour être en alerte et mieux comprendre ce syndrome chez l’enfant».

Au moins 125 enfants ont été touchés par cette maladie en France. Un garçon de neuf ans  est décédé à Marseille d’une forme proche du syndrome de Kawasaki. Selon les résultats sérologiques, il a été en contact avec le coronavirus, mais n’a pas développé de symptômes.

Plus de la moitié des cas enregistrés en France ont été déclarés en Île-de-France. Un tiers avait entre cinq et neuf ans, un peu plus d’un quart entre 10 et 14 ans et autant entre un et quatre ans.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus