Les maux de l’économie nationale listés par A. Jouahri devant le Roi 

A travers le bilan de l’année 2019 qui clos celui d’une décennie entière, et en dépit du renforcement de sa position externe grâce à sa stabilité, le Maroc affiche une performance interne insuffisante. C’est ce qu’a affirmé Abdellatif Jouahri, Wali Bank Al-Maghrib, qui a présenté au Souverain le rapport annuel de la Banque Centrale sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2019.  

0 6 005
Les maux de l’économie nationale listés par A. Jouahri devant le Roi 

Dans son allocution devant le Roi, le Wali de la banque centrale, qui brossait le piètre bilan économique du Royaume durant l’année écoulé,  a indiqué que la mécanique économique nationale est peu performante.  C’est d’ailleurs un tel constat, a relevé A. Jouahri, qui a amené le Roi à mettre en place la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement. 

Pour A. Jouahri, la résilience  requiert de rehausser la compétitivité de l’économie et d’accélérer sa croissance. A cet effet, il faudrait, conformément à l’appel Royale, mettre en place une nouvelle génération de grands plans sectoriels cohérents et harmonieux, susceptibles de servir de pilier au modèle de développement dans sa nouvelle version. 

Ainsi, plusieurs réformes à caractère transversal doivent être poursuivies, dont la nouvelle charte de l’investissement, le déploiement du nouveau cadre des partenariats public-privé, le chantier de la régionalisation avancée, la réforme de la fonction publique et celle des systèmes de retraite, a-t-il affirmé. Sur un autre volet, A. Jouahri a rappelé qu’il est essentiel d’accélérer la mise en place du cadre légal et réglementaire pour la concrétisation des orientations fixées par la charte de l’environnement. En sus, le déploiement de la loi cadre de la vision stratégique de l’éducation et la formation requiert des moyens humains et matériels conséquents, ainsi que la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes pour qu’elles remplissent leurs engagements, tout en veillant à sa mise en œuvre dans les délais impartis. 

Wali Bank Al-Maghrib a également souligné que la crise actuelle constitue une occasion pour saisir les opportunités qu’offrent les nouvelles technologies et reconnaître la nécessité d’accélérer la mise en œuvre d’une stratégie digitale globale tenant compte de la cohérence et de la complémentarité des parties prenantes. 

Toujours sur le sujet de la crise due au Covid-19,  A. Jouahri  a assuré, à cette occasion,  que grâce à la clairvoyance Royale, le Maroc a pu contenir la pandémie et atténuer son impact, et que les conclusions de la Commission sur le Modèle de Développement, mise en place par le Souverain, devraient contribuer à la formulation d’une nouvelle vision post-crise. 

Pour lui, la mobilisation des forces vives de la nation derrière le Roi favorisera la préservation et la consolidation des acquis du Royaume afin de lui permettre de sortir de cette crise plus résilient et mieux préparé à poursuivre son combat pour une croissance accélérée, durable et inclusive.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus