The news is by your side.

Les Palestiniens se mobilisent : Et ne perdent pas de vue le patron du Shin Bet

0 212

Le mouvement a déclaré à l’issue de la liquidation de 5 Palestiniens dans les villes de Jénine et Al-Qods, que le choix de la résistance et des balles était la seule garantie pour protéger les droits des Palestiniens et libérer et protéger les prisonniers.
« Le sang des martyrs ne sera pas versé en vain. Notre peuple, les dirigeants du Hamas en premier, restera aux premiers rangs pour affronter l’occupant, quels que soient les sacrifices, jusqu’à ce que ce dernier soit vaincu sur notre terre, nos droits soient entièrement restaurés et nos lieux saints soient protégés », lit-on dans le communiqué publié par le Hamas.
Plus tôt dimanche, les forces d’occupation ont tué 5 Palestiniens et blessé 9 autres blessés lors de la prise d’assaut de villages dans les régions de Jénine et d’AlQods occupée.
Le Patron du Shin Bet dans le viseur
On signale par ailleurs qu’une source bien informée de la résistance palestinienne a révélé à l’agence Palestine Now des informations exclusives sur le nouveau chef du Shin Bet, dont l’identité avait été laissée cachée par les autorités de l’occupation israélienne. Il s’agirait de Ronen Berezovsky.
Selon la source de la résistance « Berezovsky, dont l’ennemi a gardé l’identité secrète et l’a entouré d’un mur d’invisibilité et d’ambiguïté, est le chef de missions dangereuses et spéciales ».
Précisant qu’«il est surveillé par nous dans la résistance. Il est sur la liste des personnes recherchées et les bras de la résistance le poursuivront ».R. Berezovsky est né le 24 décembre 1965. Il habite 6, rue Agnon dans le quartier Hod Hasharon, précise l’agence palestinienne.
Le Premier ministre israélien Naftali Bennett avait annoncé la nomination de « R. » au poste de chef du service de sécurité du Shin Bet, pour succéder à Nadav Argaman. Les médias d’occupation n’ont pas mentionné son nom et les informations se sont limitées à une lettre de son prénom.
Selon les médias israéliens, R. Berezovsky a participé et supervisé de nombreuses opérations dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et au Liban. En 2011, il a été nommé chef du département des opérations du Shin Bet, et en 2016, il a été nommé chef du département et responsable de la formation des forces au sein de l’organisation. En 2018, il a été nommé chef adjoint de la sécurité générale du Shin Bet.
Selon Haaretz, R. Berezovsky a obtenu son baccalauréat en sciences politiques et philosophie de l’Université de Tel Aviv et est titulaire d’une maîtrise ès arts en politique publique de l’Université Harvard aux États-Unis.Le mandat de l’actuel chef de l’appareil, N. Argaman, a été prolongé jusqu’en octobre prochain pour la deuxième fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.