Les prisons exemptes du Covid-19 relèvent de huit régions, assure la DGAPR

Aucun nouveau cas de contamination au coronavirus (Covid-19) n’a été enregistré dans les établissements pénitentiaires de huit régions, a indiqué, samedi, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).

0 850
Les prisons exemptes du Covid-19 relèvent de huit régions

Aucun nouveau cas de contamination n’a été enregistré ni parmi les fonctionnaires ni parmi les pensionnaires des établissements pénitentiaires relevant des régions de Casablanca-Settat, Béni-Mellal-Khénifra, Laâyoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Eddahab, Rabat-Salé-Kénitra, Fès-Meknès, Daraa-Tafilalet et l’Oriental, a précisé la même source dans un communiqué.

La DGAPR a souligné qu’au niveau de la région de Tanger-Tétouan-El Hoceima, 60 détenus ont été testés positifs dans la prison locale Tanger 1.Sur ce point, elle explique qu’outre les 15 pensionnaires dont la contamination a fait l’objet d’un précédent communiqué, les résultats de 45 autres parmi les détenus contacts se sont révélés positifs, ajoutant que trois de ces détenus ont été transférés à l’hôpital pour suivre le protocole de traitement, alors qu’il a été procédé à la mise en quarantaine du reste dans un quartier isolé au sein de l’établissement qui dispose des équipements du protocole supervisé par une équipe médicale relevant des autorités sanitaires.

L’ensemble des détenus testés positifs seront soumis à un deuxième test, indique le communiqué, faisant remarquer qu’aucun nouveau cas de contamination n’a été enregistré parmi les fonctionnaires.

S’agissant de la prison locale de Ouarzazate, sur 241 détenus dont la contamination au virus a été déjà annoncée, 189 ont été totalement rétablis, tandis que les résultats du deuxième test auquel ont été soumis 16 pensionnaires se sont avérés négatifs. Par ailleurs, le nombre des cas positifs s’établit à 36 dans l’attente d’un deuxième test.

Concernant les fonctionnaires, ajoute le document, sur 63 dont la contamination au coronavirus a été déjà annoncée, 48 sont totalement guéris, alors que le reste bénéficie du protocole de traitement en vigueur.

La DGAPR, en coordination avec les autorités administratives et sanitaires compétentes, a soumis au test du Covid-19 les fonctionnaires des nouveaux groupes avant de prendre service dans les établissements pénitentiaires selon un système de rotation, sachant que dans le cadre de ce système, les fonctionnaires de ces groupes ont passé un mois dans leurs domiciles.

Et d’ajouter que 3.700 fonctionnaires dans 67 établissements pénitentiaires sur 4.280 fonctionnaires ont été soumis au test dans l’attente des résultats des tests des fonctionnaires des autres prisons.

Au niveau de la région de Marrakech-Safi, les résultats du test auquel ont été soumis les fonctionnaires du premier groupe avant la prise de service ont révélé trois cas positifs dans la prison locale l’Oudaya, deux à celle d’Essaouira et un seul cas dans la prison locale de Benguérir.

Concernant la région Souss-Massa, les résultats du test des fonctionnaires du premier groupe avant leur prise de service ont révélé un seul cas (une femme) dans la prison locale d’Ait Melloul 2 et un cas dans celle d’Ait Melloul 1.

Il a été décidé, selon la même source, de soumettre ces cas dans les deux régions à un deuxième test en les excluant tous, avec leurs contacts parmi les fonctionnaires, du service dans les établissements pénitentiaires concernés dans les nouveaux groupes.

La Délégation générale rappelle en outre que ces tests ont bénéficié aux fonctionnaires des nouveaux groupes avant de rejoindre leurs postes dans les établissements pénitentiaires après qu’ils ont passé un mois dans leurs domiciles.

Elle précise également que l’autorité judiciaire compétente a décidé de poursuivre en état de liberté le détenu ayant rejoint la prison locale de Béni-Mellal et dont la contamination au coronavirus a été déjà annoncée dans un précédent communiqué.

D’après ces données, fait observer le communiqué, il ressort que les mesures sanitaires prises par la DGAPR y compris le test auquel ont été soumis les fonctionnaires travaillant dans le cadre de la rotation avant d’accéder aux établissements pénitentiaires, et la mise en quarantaine des nouveaux détenus qui ont aussi bénéficié du test au coronavirus, ont donné leur fruit puisqu’elles ont grandement contribué à préserver la sécurité des pensionnaires et à leur épargner la contamination au covid-19.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus