Les services de renseignement de Riyad complotent-ils contre l’Iran ?

La guerre larvée qui oppose Riyad à Téhéran prend aussi des dimensions d’ombre. Le ministère iranien des Renseignements en est convaincu. Il vient de publier des documents établissant la relation directe entre le groupuscule terroriste Al-Nidhal avec les services de renseignement saoudiens.

0
Les services de renseignement de Riyad complotent-ils contre l’Iran ?

Le Centre de relations publiques et d’information du ministère iranien des Renseignements a publié des correspondances entre le groupuscule terroriste Al-Nidhal et les services de renseignement saoudiens.

Farajollah Chaab, chef du groupe séparatiste « Mouvement arabe de lutte pour la libération d’Ahvaz », a été arrêté le 12 novembre, lors d’opérations spéciales et combinées du ministère iranien des Renseignements. Pour ce dernier, le chef du groupe séparatiste Al-Nidhal avait planifié plusieurs opérations de grande envergure à Téhéran et dans la province de Khouzestan ces dernières années. « Malgré l’émission d’un mandat d’arrêt international contre les dirigeants de ce groupuscule, ils ont géré des opérations terroristes en Iran.

Le principal auteur de l’attaque terroriste sanglante du 22 septembre 2018 à Ahvaz, qui est maintenant entre les mains du ministère des Renseignements, a également donné des détails sur d’autres opérations terroristes et sanglantes de ce groupuscule », affirment les services iraniens. 

Lors de l’attentat du 22 septembre 2018, un groupe armé a attaqué la cérémonie de la Semaine de la Défense Sacrée à Ahvaz, tuant 25 personnes et blessant 68 personnes, dont des femmes et des enfants.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus