Les Talibans s’entredéchirent en Afghanistan. La guerre des chefs

Le mollah Mansour, chef contesté des talibans en Afghanistan, aurait été blessé à la suite d’une fusillade due à des querelles internes. Les informations en provenance de l’Afghanistan ne donnent pas plus de précisions sur la gravité des blessures infligées au nouveau mollah qui a succédé, depuis l’été dernier, à son prédécesseur Omar dont le décès a été entouré d’un grand mystère.

La prise de pouvoir rapide par le mollah Mansour, après l’annonce officielle du décès du leader historique du mouvement taliban, a semé la zizanie dans les rangs de l’organisation des insurgés, une partie des membres de l’organisation ayant refusé de lui faire allégeance. Les informations relatives à l’attaque essuyée par le nouveau chef taliban ont été confirmées par des sources officielles afghanes. Mais le flou demeure quant au lieu exact où se seraient déroulés les combats. S’agirait-il de la ville de Kandahar, berceau des talibans dans le sud afghan, où de Quetta, au Pakistan, là où le mouvement est également implanté ?

En attendant plus de précisions, il faut croire que la victoire militaire importante remportée fin septembre par le mollah Mansour, et il s’agit de la prise de la ville de Kunduz durant plusieurs heures, n’aura atténué le vent de contestation qui souffle sur la direction de l’organisation. La désignation du successeur du mollah Omar cet été n’aura pas bénéficié de l’imprimatur collégial, impératif dans pareilles conditions. D’où la fronde…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus