Les TPME sont les plus touchées par le Covid-19 

Au Maroc, près de 142.000 entreprises, soit 57% du tissu économique, ont arrêté définitivement ou temporairement leurs activités à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, selon l’étude du Haut-Commissariat au plan (HCP) sur l’impact immédiat de la crise.

0 4 471
Les TPME sont les plus touchées par le Covid-19 

Les TPE sont les plus touchées par les effets de la pandémie du Covid-19. Selon l’étude du HCP  elles représentent 72 % des entreprises en difficulté, tandis que 26% sont des PME et seulement 2 % des grandes entreprises. Aussi, et pour leur apporter le soutien nécessaire, le Comité de Veille Économique a pris un ensemble de mesures en faveur de ces entreprises touchées par cette pandémie.

Parmi les mesures annoncées par le ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, on relève celles en faveur du chômage partiel où les salariés affiliés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) bénéficient d’une indemnité forfaitaire mensuelle de 2.000 dirhams net, des allocations familiales et des prestations de l’Assurance maladie obligatoire (AMO). De leur côté, les employés du secteur formel et informel impactés par cette situation bénéficieront d’une aide de substance servie par le Fonds spécial de gestion du Covid-19.  

Le CVE a également annoncé des mesures de suspension du remboursement des crédits à travers la mise en place d’un moratoire pour le remboursement des échéances des crédits bancaires et des leasings jusqu’au 30 juin sans paiement de frais ni de pénalités. Ainsi que l’activation d’une ligne supplémentaire de crédit de fonctionnement octroyée par les banques et garantie par la Caisse centrale de garantie (CCG). 

Pour ce qui est des mesures relatives au prêt, le CVE a décidé pour les entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 500 millions de dirhams, des prêts exceptionnels sont garantis par l’État à travers Damane Oxygène. Le comité a aussi décidé le report des déclarations fiscales pour les entreprises dont le chiffre d’affaires de l’exercice 2019 est inférieur à 20 millions de dirhams, si elles le souhaitent, jusqu’au 30 juin 2020. Cette mesure est accompagnée par la suspension des contrôles fiscaux et des avis à tiers détenteur (ATD) jusqu’au 30 juin 2020. 

Enfin pour ce qui est des mesures correspondant aux aides directes, la CVE a mis en place des mesures d’assouplissement visant à éviter aux entreprises bénéficiaires de contrats de marchés publics, le paiement de pénalités de retard de livraison, dont elles ne sont pas responsables. Il a également permis aux sociétés anonymes de réunir, à distance, leurs dispositifs de délibération dans les conditions de quarantaine, notamment en ce qui concerne l’arrêt des comptes. Et cerise sur la gâteux, le Comité  a approuvé le  traitement comptable exceptionnel pour les dons et les coûts liés à la période de l’état d’urgence sanitaire, avec sa répartition sur une période de 5 ans.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus