The news is by your side.

Les USA sous haute tension budgétaire : Et si tout chavirait…

0 218

La limite légale du montant de la dette que le gouvernement US peut devoir a été réimposée dimanche, lançant une bataille à enjeux élevés sur les dépenses fédérales avec des implications désastreuses pour les marchés financiers mondiaux, informe The Hill.
Un accord de deux ans pour suspendre le plafond de la dette a expiré à minuit suite à l’inaction du Congrès et du président Biden pour donner aux États-Unis plus de pouvoir d’emprunt. Le Département du Trésor va maintenant commencer à prendre ce qu’il appelle des « mesures extraordinaires » pour empêcher les États-Unis de faire défaut sur leur dette.
« J’exhorte respectueusement le Congrès à protéger la pleine foi et le crédit des États-Unis en agissant dès que possible », a écrit Janet Yellen, secrétaire au Trésor, dans une lettre aux dirigeants du Congrès la semaine dernière, avertissant qu’ils risquaient « un préjudice irréparable à l’économie américaine et les moyens de subsistance de tous les Américains » en retardant l’action.Elle a également déclaré que l’incertitude provoquée par la pandémie de coronavirus et la réponse budgétaire du gouvernement fédéral ont rendu plus difficile la détermination exacte de la durée pendant laquelle les États-Unis éviteraient un défaut de paiement.
Un défaut de paiement causerait probablement une perturbation massive des marchés et de l’économie. Des billions de dollars en bons du Trésor détenus par des gouvernements et des investisseurs étrangers sont étayés par la confiance dans la capacité du gouvernement fédéral à payer ses factures. Un défaut sur la dette nationale pourrait briser cette confiance et déclencher une crise financière catastrophique, avertit The Hill.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.