Turquie: Erdogan défend une reconduction de l’état d’urgence

Recep Tayyip Erdogan, président turc, a défendu la reconduction de l’état d’urgence en vigueur depuis le putsch avorté de juillet, laissant entendre qu’il pourrait rester en place jusqu’à douze mois. Le Conseil national de sécurité, présidé par M. Erdogan, avait recommandé, mercredi dernier, au gouvernement de prolonger l’état d’urgence imposé pour trois mois après le coup d’Etat manqué qui doit expirer le 20 octobre. Une structure qui n’a pas été épargnée par les purges puisqu’elle vient de séparer de plus de 80 de ses membres. A rappeler que les autorités turques avaient annoncé que 32 000 personnes avaient été arrêtées dans le cadre des purges visant notamment les partisans présumés de l’ex-prédicateur Fethullah Gülen, accusé d’être l’instigateur du putsch. Des milliers d’autres ont été suspendues de leurs fonctions dans l’administration ou limogées. Pour Erdogan, le maintien de l’état d’urgence est nécessaire non seulement pour démanteler les réseaux de putschistes présumés, mais aussi pour faire face à l’insurrection kurde dans le sud-est du pays. La Turquie n’en finit pas de compter ses morts en ayant choisi de tourner le dos à l’offre de paix du PKK et en maintenant, en détention, le leader kurde Abdullah Ocalan. Tout en menant des incursions militaires aussi bien en Syrie qu’en Irak pour traquer les partisans de la formation kurde assimilés aux terroristes de Daech.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus