The news is by your side.

L’exécutif dévoile les détails du soutien de l’Etat aux ménages opérant dans l’informel

0 93

Les ménages aux revenus faibles ne seront pas livrés à eux-mêmes en ces temps de crise. Les détails de l’opération de soutien provisoire des ménages opérant dans le secteur informel impactés par l’état d’urgence sanitaire déclaré pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus viennent d’être dévoilés. 

De par la complexité et l’ampleur de la problématique, le Comité de Veille Économique (CVE), qui s’est réuni le lundi 23 mars dernier, s’était focalisé sur les mesures d’accompagnement en faveur du secteur informel directement impacté par le confinement obligatoire, et  a ainsi décidé de la traiter en deux phases, indique le ministère.

Dans un premier temps, les ménages bénéficiaires du Régime d’assistance médicale (RAMED) opérant dans l’informel et qui n’ont plus de revenus du fait du confinement obligatoire, peuvent bénéficier d’une aide de subsistance qui sera servie par le Fonds spécial pour la gestion du Covid-19. 

Cette aide est répartie sur les ménages de deux personnes ou moins (800 dirhams), les ménages formés de trois à quatre personnes (1.000 dirhams) et les ménages de plus de quatre personnes (1.200 dirhams), précise le ministère, ajoutant que le chef de ménage Ramediste devra envoyer son numéro de carte RAMED par SMS, à partir de son téléphone portable, au numéro court suivant 1212. Les cartes Ramed qui seront acceptées sont celles qui étaient valides au 31 décembre 2019. Ces déclarations peuvent se faire à partir de lundi 30 mars 2020.

La distribution des aides financières se fera progressivement à compter du lundi 6 avril afin de respecter les mesures préventives dictées par la pandémie. Le numéro 1212 peut également être appelé pour apporter l’assistance aux ménages et répondre à leurs réclamations éventuelles. 

En cette période de solidarité et de grande mobilisation, toute déclaration volontairement non fondée est passible de poursuites judiciaires. 

Dans la deuxième phase concerne  les non-ramedistes opérant dans l’informel qui ont perdu leurs revenus à cause du confinement. Ces derniers  bénéficieront des mêmes montants des aides que les titulaires des cartes Ramed, mais via des dépôts de déclarations sur  une plateforme électronique dédiée dont le lancement se fera incessamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.