The news is by your side.

L’Exécutif s’ouvre aux partis politiques : Un seul point à l’ordre du jour, la pandémie…

0 290

Dans le communiqué publié par le département du Chef du gouvernement, lors de cette réunion qui avait pour ordre du jour la situation épidémiologique prévalant dans le Royaume et notamment sur la campagne de vaccination, il avait été question, des mesures de précaution décidées par les autorités, quant à la vaccination et la nécessité d’en accélérer le rythme à des fins d’immunité collective.
Les chefs des différents partis politiques présents ont apprécié la récente décision du gouvernement qui, sur la base des recommandations du comité scientifique et technique, a décidé de la réouverture des frontières aériennes permettant la reprise du trafic aérien à destination et en provenance du Royaume, à compter du 7 février 2022.
Le gouvernement cherche à ce que les partis politiques fassent plus en matière de sensibilisation des citoyens. Notamment en appelant la population à adhérer au processus de vaccination national renforcé de la troisième dose, « seule solution pour l’obtention de l’immunité collective », laisse-t-on entendre.
Cette rencontre a également constitué une occasion de rendre hommage au lancement par le Roi Mohammed VI, jeudi dernier, d’une usine de production du vaccin contre la Covid-19 ainsi que d’autres, en tant que projet structurel, qui contribuera à garantir la souveraineté vaccinale et sanitaire du Royaume et de l’ensemble du continent africain est-il encore dit dans le document.
Ont pris part à cette rencontre, Mohamed Aoujar du Rassemblement National des Indépendants, Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Nizar Barakat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal (PI), Driss Lachgar, premier secrétaire du Parti de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP, Mohand Laensar, secrétaire général du Mouvement populaire (MP), accompagné de Mohamed Ouzine, Mohamed Nabil Benabdallah Secrétaire Général du Parti du Progrès et Socialisme (PPS), Mohamed Sajid, secrétaire général de l’Union constitutionnelle (UC), Jamaâ Moâtassim, pour le Parti de la justice et du développement (PJD), Abdessamad Archane, secrétaire général du Mouvement Social-Démocrate, du secrétaire général du Front des Forces Démocratiques (FFD), Mustapha Benali, tandis que le Parti Socialiste Unifié (PSU) était représenté par, Ahmed Sebaî, et enfin Tahar Mouhouche pour le Congrès National Ittihadi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.