L’inflation met les ménages sur le fil du rasoir

0
Au moment où tout le monde s’accorde à dire que le coût de la vie a augmenté fortement ces dernières années, Abdelilah Benkirane est seul à prendre place à la tribune du Parlement pour prétendre le contraire. Le dernier Indice des prix à la consommation, publié par Haut commissariat au plan (HCP), a de quoi le désavouer. Les prix des produits alimentaires ont augmenté de 4,4 durant le mois de juin comparé au même mois de l’année dernière.
Voici des statistiques qui mettent en cause les récentes déclarations du Chef du gouvernement au sujet des prix des produits alimentaires, mais aussi les statistiques de Bank Al Maghrib relatives à l’inflation contenue selon ce dernier à un niveau inférieur à 2% ! Selon le HCP, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 2,3% au cours du mois juin en comparaison avec le même mois de 2015. Dans le détail, cette augmentation est imputée essentiellement à la hausse de l’indice des produits alimentaires de 4,4% et, dans une moindre mesure, de celui des produits non alimentaires de 0,6%. Pour ces derniers, les variations vont d’une baisse de 0,6% dans le « transport » à une hausse de 2,4% dans les « restaurants et hôtels ».
Autre indice marquant, l’IPC a augmenté, rien qu’en comparaison avec le mois précédent (mai), de 0,4% en juin. Les plus fortes augmentations au niveau des produits alimentaires ont concerné principalement les « poissons et fruits de mer » (+9,6%), les fruits (+5,6%), alors que les prix des carburants ont aussi augmenté (+4,2%) sur la même période.
A travers ses statistiques qui donnent des sueurs froides aux ménages qui ont de plus en plus du mal à boucler leurs fins de mois, on s’aperçoit qu’il s’agit d’un coût dur infligé au panier de la ménagère, mais aussi à certains producteurs puisque plusieurs d’entre eux utilisent certains de ces produits comme des intrants. C’est ce qui explique, sur un plan plus large, le recul de la demande intérieure qui constitue le moteur principal de la croissance.
Quoi qu’il s’agit d’un mal nécessaire pour l’économie, l’inflation fait de plus en plus mal aux ménages, car l’évolution des salaires ne suit tout simplement pas celle du niveau général des prix.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus