The news is by your side.

L’Iran « militarise » son uranium, alerte l’AIEA : Fausse alerte ?

37

Téhéran a commencé en avril dernier à enrichir de l’uranium à 60%, contre 20% jusqu’alors, en réponse à une explosion sur son site de Natanz qu’il a décrite comme une attaque terroriste menée par Israël. L’uranium militaire est enrichi à environ 90%.
Depuis le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, décidé en 2018 par le Président américain de l’époque, Donald Trump, l’Iran s’est affranchi par étapes des termes du Plan d’action global commun (PAGC, ou JCPoA en anglais).
Washington et Téhéran ont débuté en avril, à Vienne, des discussions indirectes, sous l’égide des parties toujours prenantes de l’accord, pour un retour commun dans le cadre du PAGC. Les pourparlers ont été suspendus fin juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :