The news is by your side.

Livraison du gaz algérien à l’Espagne : Le chef de la diplomatie espagnole satisfait

0 387

A quelques jours de l’expiration du contrat du gazoduc Maghreb Europe (GME) liant les deux pays via le Maroc, le chef de la diplomatie espagnole s’est rendu en Algérie jeudi pour aborder la question gaz avec les autorités du voisin de l’Est. Madrid nourrit la phobie de voir son partenaire maghrébin dans l’incapacité de répondre à ses besoins énergétiques… Et à un prix compétitif. Surtout que le gouvernement qui craint la sanction de la rue avait promis de faire baisser la facture énergétique acquittée par les Espagnols.
Le chef de la diplomatie espagnole a assuré à la presse que«les autorités algériennes garantiront la demande espagnole de gaz naturel», rappellent et EFE et l’APS. «Il est devenu clair que l’Algérie va transférer le gaz nécessaire à tout moment pour que la demande soit parfaitement couverte», a-t-il assuré, à l’issue de sa rencontre, avec le président algérien, Abdelmedjid Tebboune. Une réunion à laquelle ont également assisté les ministres algériens des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et de l’Énergie, Mohamed Arkab. «L’Algérie est un partenaire énergétique de premier plan pour l’Espagne. Elle a toujours été un partenaire fiable qui a tenu ses engagements», a déclaré le chef de la diplomatie espagnole à la presse nationale après avoir rencontré les responsables algériens.
Les approvisionnements de l’Espagne en gaz continueront à être pleinement assurés par l’Algérie, en dépit de la rupture des relations algéro-marocaines, induisant l’arrêt de l’acheminement de gaz via le Gazoduc Maghreb-Europe (GME) dont le contrat d’exploitation arrive à expiration fin octobre 2021.Le 26 août dernier, M.Arkab ministre algérien de l’Energie et des mines, a annoncé que l’ensemble des approvisionnements de l’Espagne en gaz naturel algérien sera assuré à travers le gazoduc Medgaz qui relie Beni Saf à Almeria à travers la Méditerranée. Une déclaration qui annonçant le non-renouvellement du gazoduc Maghreb Europe (GME) qui traverse le Maroc et qui a jusque-là inquiété l’Espagne, car la privant de 7% de ses besoins en gaz.Le gazoduc d’une capacité de 10 000 milliards de m3 de gaz relie l’Algérie à la Péninsule ibérique via le Maroc.Ces quantités devraient être acheminées désormais via le gazoduc Medgaz dont la capacité à été augmentée de 25% suite à l’expansion récente de la station de compression de Beni Saf pour approvisionner Almeria, en Espagne. Medgaz aura ainsi une capacité de plus de 10 milliards de mètres cubes par an, contre 8 milliards auparavant.
Un acheminement de GNL par bateaux serait aussi envisageable, en parallèle de l’envoi de gaz par gazoduc, en cas de besoin supplémentaire, notamment durant la période hivernale. Des médias algériens ont rapporté que les conditions d’acheminement devraient être éventuellement discutées dans le détail entre les compagnies énergétiques algérienne et espagnole, déjà liées par des contrats de livraison récemment renouvelés. Aucune précision n’a été cependant donnée officiellement par les deux parties, suite aux entretiens entre les différents responsables des deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.