L’OMC veut booster la participation des pays en développement au commerce mondial

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a annoncé que son Comité du commerce et du développement (CCD) a entamé, lundi à Genève, son programme de réunions d’automne, avec au menu une série de réunions consacrée à « l’Aide pour le commerce » au profit des pays en développement.

0 5 492
L'OMC veut booster la participation des pays en développement au commerce mondial

Aider les pays en développement à participer plus pleinement au système commercial mondial est l’un des objectifs de la réunion du  Comité du commerce et du développement de l’OMC. Ses membres discutent depuis lundi des moyens d’aider les pays en développement à améliorer leur capacité commerciale afin d’accroître leurs débouchés économiques et d’élever le niveau de vie. 

« Le CCD est le point focal pour les questions de développement à l’OMC et la majorité des membres de l’OMC sont des pays en développement », a déclaré Yonov Frederick Agah, directeur général adjoint de l’OMC, cité par le communiqué de l’institution. « Le travail du CCD est donc d’une importance fondamentale pour maintenir la dimension développement de l’organisation », a dit Y. Agah qui supervise les questions de développement au Secrétariat de l’OMC.

Lundi, une réunion consacrée à l’initiative « Aide pour le commerce » a débattu de la manière de prendre en compte les défis commerciaux et de développement découlant de la pandémie Covid-19. À la session spécifique sur les accords commerciaux régionaux (ACR), les membres de l’OMC examineront quatre accords notifiés par les pays en développement, en vue de rendre ces accords commerciaux plus transparents, explique l’OMC.

 Le Comité a pour mandat d’examiner les accords commerciaux entre pays en développement au titre de la Clause d’habilitation de l’OMC. Les accords à considérer sont l’Accord commercial préférentiel entre le Marché commun du Sud (MERCOSUR) et l’Union douanière d’Afrique australe (SACU), l’Accord de libre-échange entre l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et la République de Corée, l’Accord commercial entre l’Inde et l’Afghanistan et l’adhésion de l’Égypte au Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA). Les Membres examineront ces accords sur la base des dispositions du mécanisme de transparence des accords commerciaux régionaux. 

Une réunion officielle du CCD aura également lieu le 29 septembre pour discuter de l’assistance technique et des formations liées au commerce pour les pays en développement.  L’Institut de formation et de coopération technique de l’OMC informera les membres des activités d’assistance technique en cours fournies par l’OMC. Deux rapports préparés par le Secrétariat de l’OMC seront également à l’étude: le rapport annuel 2019 sur les activités d’assistance technique de l’OMC et un plan de suivi et d’évaluation de ces activités.  Les membres seront également informés d’une nouvelle procédure simplifiée de demande d’activités d’assistance technique nationale en ligne.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus