The news is by your side.

L’ONEE sécurise le personnel chargé de la conduite du système électrique et de l’eau potable

0 52

En ligne avec l’état d’urgence sanitaire décrété du 20 mars 2020 au 20 avril 2020, et dans le but de maintenir l’approvisionnement des foyers en Eau et en électricité, un comité de veille national, coordonné par l’ONEE et regroupant ses partenaires dans la production d’électricité en concertation avec les responsables de sa Branche Electricité, ses responsables des unités de production d’eau potable et ses Directeurs, a été mis en place en vue de mettre en œuvre une approche intégrée et participative pour la lutte contre les effets de la pandémie COVID-19.

L’objectif est d’assurer la continuité du service public d’alimentation du pays en électricité et en eau potable tout en protégeant leur potentiel humain.

Ainsi, des taskforces dédiées ont été créées au sein de chaque opérateur et dont les actions sont coordonnées afin de pouvoir répondre de manière mutualisée à cette crise, à travers la mise en place au niveau de chaque opérateur d’un Plan de Continuité de l’Activité (PCA). Ce PCA comporte plusieurs phases qui sont déployées selon l’évolution de la situation.

La première phase a été activée dès que l’alerte sur la pandémie COVID19 a été lancée. A cet égard, une sensibilisation sur cette pandémie ainsi que des mesures de prévention et d’hygiène ont été mises en place.

La seconde phase a été activée dès que la déclaration de l’épidémie COVID19 a été faite au niveau national. Elle comporte des mesures générales, comme la sensibilisation sur les mesures de prévention et d’hygiène, le renforcement et la mise à disposition des moyens de prévention et d’hygiène ainsi que le recours au télétravail quand cela est possible et renvoi à domicile du personnel potentiellement fragile, et d’autres particulières pour les entités opérationnelles comme la réorganisation du travail en vue de travailler en mode réduit afin de disposer d’équipes supplémentaires pour le renfort avec une réduction moyenne de l’effectif présent sur site d’environ 60%.

Le reste du Personnel en télétravail (pour les fonctions de support) est sollicité en renfort en cas de besoin (pour le personnel d’exploitation et de maintenance resté et basé à domicile). Dans cette deuxième phase il a été procédé au report des prestations de maintenance ou de sous-traitance non liées aux activités essentielles à la continuité du service, mais surtout à un suivi rapproché du Personnel Clé ainsi que la mise à disposition à son profit de tous les moyens nécessaires à sa protection.

La troisième phase a été activée dès que l’état d’urgence sanitaire national a été décrété. En plus des mesures générales et spécifiques, qui ont été renforcées, l’ONEE, en coordination avec tous ses partenaires stratégiques, ont procédé à l’activation des mesures nécessaires notamment le recours au Mode Confinement pour les entités opérationnelles stratégiques.

Ce Mode Confinement permet de renforcer la protection du Personnel Clé contre le risque de propagation du COVID 19, de freiner le risque de contamination par le COVID 19 et de disposer de plusieurs barrières de protection en vue de garantir la continuité du Service Public d’alimentation en électricité et en eau potable.

Pour le secteur électrique, le confinement a concerné les sites stratégiques des opérateurs, notamment les unités de production gérées par les producteurs privées d’électricités, les centrales productions de l’Office, le Dispatching national, les Postes névralgiques et les Services de Conduite Régionale de la Distribution.

Pour le secteur de l’Eau potable et l’assainissement, le confinement a concerné les sites clés de production d’eau potable et d’épuration des eaux usées. Il s’agit notamment des stations de traitement des eaux superficielles sur les barrages, les stations de dessalement et de déminéralisation, les stations de pompage névralgiques ainsi que les stations d’épuration notamment celles à boues activées.

Les agents confinés au niveau des entités opérationnelles stratégiques, qui représentent environ 25 à 45% de l’effectif total en période normale d’exploitation (selon la spécificité de chaque site) font l’objet d’un suivi médical régulier, notamment par la prise quotidienne de la température et sont tenus de respecter scrupuleusement toutes les mesures de prévention et d’hygiène mises en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.