L’ONU se mobilise pour le G5 Sahel

L’organisation des Nations-Unies a appelé, lundi, à renforcer l’action de la Force conjointe du G5 Sahel face à la menace terroriste, notamment en augmentant le soutien sur le plan financier.

0
L’ONU se mobilise pour le G5 Sahel

Devant le Conseil de sécurité, le Secrétaire général adjoint des Nations-Unies aux opérations de paix a rappelé que la lutte contre le terrorisme au Sahel ne peut être menée seule. « Il faut une variété d’acteurs pour faire face aux défis de taille dans la région », a souligné Jean-Pierre Lacroix.

Le responsable onusien a salué la « coordination accrue des acteurs de la sécurité » au Sahel, à savoir les armées nationales, la force française Barkhane, la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA), le groupe de travail Takuba ainsi que la Force conjointe du G5 Sahel qui regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Cette coordination des efforts a, selon lui, accru la pression sur les groupes terroristes.

« Malgré la pandémie de Covid-19, il convient de noter que les efforts de lutte contre le terrorisme au Sahel se sont en fait intensifiés », a souligné le chef des opérations de paix de l’ONU.

Dans ce contexte, la Force conjointe du G5 Sahel demeure un élément essentiel des réponses sécuritaires pour lutter contre les groupes armés extrémistes dans la région, a-t-il estimé, tout en citant les autres défis transfrontaliers de la région que sont les trafics de personnes, de marchandises illicites, d’armes et de drogues.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus