L’OPTIMISME RÉSERVÉ DU CENTRE MAROCAIN DE CONJONCTURE

0

Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) ressort davantage optimiste quant à la croissance du
PIB du pays. Toutefois, son pronostic reste tributaire d’hypothèses fortes basées sur un redressement
considérable de la contribution des secteurs primaires à la croissance. Selon le CMC, le taux
de croissance de l’économie en 2015 devrait avoisiner les 5,1%, alors que Bank Al Maghrib, Banque
Mondiale et FMI tablent sur un taux moins optimiste situé dans la fourchette allant de 4,4% à 4,7%.
Pour le CMC, ce redressement sera toutefois conditionné par les résultats de la campagne agricole,
la demande intérieure ainsi que la variation des différents indicateurs de la politique économique.
Pour le CMC, la valeur ajoutée des activités primaires devrait s’améliorer de 12,9% après un repli
de 4,4% l’année dernière. Le secteur industriel, devrait enregistrer quant à lui un taux de croissance
de 3%, en quasi-stagnation par rapport à 2014 et ce, en dépit de la stagnation prévue du secteur
des BTP, faiblement impacté par la légère augmentation du budget de l’investissement public.
Enfin, la baisse enregistrée des cours pétroliers devrait se répercuter positivement sur les coûts de
production et le pouvoir d’achat mais n’arriverait pas à contrebalancer une demande extérieure
qui demeure faible.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus